La Slow Cosmétique, une initiative ludique

  • Publié le: mercredi 21 octobre 2015

C’est devenu un phénomène à la mode, largement relayé par les médias : la slow cosmétique s’impose peu à peu comme un nouveau moyen de consommer les produits cosmétiques de manière responsable.

A l’origine du mouvement Slow Cosmétique, il y a un constat : malgré la réglementation qui impose aux fabricants d’afficher la liste des composants d’un produit de beauté, la majorité des consommateurs ne sait pas à quoi correspondent ces ingrédients. Pour faire la part des choses, la slow cosmétique invite donc les consommateurs à apprendre à reconnaître les ingrédients néfastes pour la planète et pour la peau. Une initiative ludique qui fait de la transparence son cheval de bataille.

Pour aller plus loin, l’association Slow Cosmétique décerne une mention spéciale aux marques dont les produits correspondent aux critères de qualité et de transparence. Avec des notes allant de 1 à 3 étoiles, la mention permet aux consommateurs de mieux se repérer dans une offre de cosmétique biologique qui ne cesse de s’étoffer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec