Journée sans voiture dans Paris : un défi lancé à tous

  • Publié le: lundi 21 septembre 2015

Et si on laissait la voiture au garage ? C’est l’initiative proposée par la première Journée sans voiture qui aura lieu dimanche 27 septembre.

Anne Hidalgo a souhaité mettre en place une initiative unique pour promouvoir le concept de mobilité douce : pour cela, rien de mieux que de débarrasser la ville des voitures pour la rendre aux piétons. Entre 11h et 18h, les parisiens seront donc invités à se déplacer à pieds, à vélo ou en transports en commun. Un moyen concret de prouver à tous que les moyens de transport alternatifs sont possibles.

Pour cette première édition, toute la ville ne sera pas concernée. La mairie de Paris a prévu plusieurs zones sans voitures : les bois de Boulogne et de Vincennes, le périmètre des Champs Elysées, celui de la Tour Eiffel, le quartier de Saint-Germain-des-Prés, et surtout toute la partie centrale de la capitale. Dans ces zones, les voitures n’auront pas le droit de circuler, et dans le reste de Paris la vitesse sera limitée à 20 km/h.

Outre l’aspect écologique, la mairie de Paris espère aussi sensibiliser les parisiens aux enjeux de santé liés à la qualité de l’air. Pour cela, des animations sont prévues partout dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec