La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

  • Publié le: mardi 21 juillet 2020

L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces enjeux, s’est engagé à diffuser les principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) dans son économie. Une ambition qui s’inscrit dans le programme de transformations économiques et sociales Vision 2030, qui vise à réduire la dépendance du pays au pétrole et à diversifier son économie.

La RSE de plus en plus prise au sérieux

Preuve que le gouvernement saoudien accorde de l’importance à la RSE, il a nommé, le 11 juin dernier, la princesse Hussa Bint Salmane présidente honoraire de l’Association Saoudienne pour la Responsabilité Sociale. Fille du roi Salman, Hussa Bint Salmane est connue dans le pays pour être engagée sur des questions humanitaires et associatives dans le royaume. Influente, elle participe à l’essor et au soutien des jeunes femmes étudiantes et entrepreneurs, consciente des enjeux que constituent pour la jeunesse les questions d’emplois et d’émancipation. Forte d’une expérience sur les questions du développement social et économique du royaume, Hussa Bint Salmane a fait part de son souhait d’aider l’association à participer à sa mesure à la modernisation du pays dans le cadre du plan Vision 2030.

La nomination d’Hussa Bint Salmane illustre les efforts du Royaume saoudien pour promouvoir la RSE à travers le pays. Conscient des enjeux de développement durable et de la fin annoncée des énergies fossiles, l’Arabie Saoudite a multiplié les initiatives pour encourager l’adoption de la RSE par les entreprises. D’une conception uniquement philanthropique, celle-ci est aujourd’hui de plus en plus appréhendée comme un moteur du développement durable et ainsi à même de favoriser la croissance économique et d’améliorer le bien-être des populations.

Dans leur étude “Corporate Social Responsibility in Saudi Arabia”, les deux universitaires, Abbas J.Ali et Abdulrahman Al-Aali, montrent que les Saoudiens se sont appropriés la notion de RSE au même titre que les Occidentaux. En interrogeant des managers et employés d’entreprises cotées en bourse, mais aussi des étudiants d’école de commerce, il ressort que ceux-ci ont une compréhension large de la RSE, dans sa dimension sociale et économique.

La RSE corollaire de la modernisation du pays

La prise en compte des enjeux RSE s’inscrit dans un contexte de modernisation du pays via le programme Vision 2030 qui répond à une double nécessité. Sortir de la dépendance pétrolière et offrir aux jeunes diplômés de nouveaux débouchés. Plusieurs axes du programme, comme « l’amélioration du cadre de vie des Saoudiens » ou l’axe « développement durable et préservation des ressources naturelles » passent notamment par une appréhension de la RSE par les entreprises et plus largement par la société civile.

L’une des ambitions du programme de modernisation est aussi de faire du secteur privé, et des entreprises non pétrolières, les moteurs de la croissance économique future. Le gouvernement souhaite ainsi, via la RSE, développer et institutionnaliser les partenariats avec les entreprises. Pour ce faire, l’Arabie Saoudite a développé différents programmes pour resserrer les liens entre le secteur public et privé. À cet effet, le ministère des Ressources Humaines et du Développement Social, a créé en 2019, l’Association Saoudienne pour la Responsabilité Sociale. Sa mission est de faire le lien entre les secteurs gouvernemental, privé et la société civile à travers diverses initiatives et activités fondées sur la responsabilité sociétale.

Enfin, la prise en compte des enjeux RSE par l’Arabie Saoudite est le signe de l’inclusion des enjeux environnementaux dans les politiques saoudiennes. À ce titre, le programme Vision 2030, prévoit notamment une restructuration des infrastructures de transport, et un plan de financement pour les objectifs de développement durable. Un Programme d’énergie renouvelable nationale destiné à investir dans des projets d’énergie renouvelable devrait d’ailleurs être annoncé d’ici 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS