Fairbnb, l’alternative éthique à Airbnb

  • Publié le: lundi 21 janvier 2019

Une alternative à Airbnb propose de verser une partie de ses recettes pour financer des projets d’appui au développement local de la ville. FairBnb se positionne ainsi comme « substitut éthique » à Airbnb.

Amsterdam, Barcelone, Venise Valence et Bologne sont les cinq premières villes où, à partir du printemps, il sera possible de chercher une chambre ou une maison via FairBnb.

Financer des projets locaux avec les bénéfices

Damiano Avellino, l’un des fondateurs de Fairbnb Bologgne, espère grâce à sa plateforme apporter un impact plus positif aux localités dans lesquelles Fairbnb sera implanté que la plate-forme Airbnb. La principale critique qu’il impute à Airbnb est que via le système qu’ils appliquent contribuent à la gentrification des villes du fait de l’augmentation des prix de l’immobilier.

A travers Fairbnb, « nous finançons des projets sociaux grâce aux coûts de commission», explique-t-il. En pratique, « 50% des bénéfices seront réinvesti dans des projets locaux. Les utilisateurs pourront choisir quel projet de communauté parmi ceux disponibles ils souhaiteront soutenir ».

De cette manière, grâce à leur location, ils financeront quelque chose « d’utile pour ceux qui vivent dans cette ville », tels qu’un foyer de réfugiés, une rue sociale, des jardins partagés etc. À Bologne, par exemple, « nous discutons avec la ville pour définir en quoi nous pourrions les aider dans la construction d’un logement social, notamment de déterminer de combien d’argent ils pourraient avoir besoin », explique Damiano Avellino.

Fairbnb est le résultat de l’union de cinq villes européennes qui en ont assez de la situation créée « en raison de la transformation d’Airbnb, passant d’une simple plate-forme de location pour ‘citoyens ordinaires’ à un site Web professionnel pour les agents immobiliers, amplifiant les effets négatifs du tourisme ». Pour cette raison, une autre différence de Fairbnb réside dans la politique de l’« hôte unique », à savoir qu’une personne ne peut louer qu’une seule pièce ou une seule maison sur la plate-forme, constituant ainsi une sorte de filtre.

Une “chasse aux hôtes” est lancée

Fairbnb est une initiative ouverte à tous et les fondateurs recherchent actuellement des coopératives et des personnes souhaitant collaborer en ouvrant des points de soutien locaux et en contact avec les problématiques locales existantes.

Fairbnb est une plate-forme coopérative qui donne de la valeur aux données et à l’opinion des utilisateurs qui deviennent ainsi une partie intégrante du projet.

À partir de janvier, Fairbnb sera en ligne et lancera la « chasse » aux futurs hôtes et projets à soutenir afin que « en avril, nous soyons vraiment prêts à nous lancer », poursuit Damiano Avellino. De cette manière, « nous pouvons essayer de comprendre ce dont les citoyens des villes dans lesquelles nous commençons à travailler ont le plus besoin ». Souvent, « la technologie peut être destructrice et faire perdre aux personnes le lien social », conclut Damiano Avellino, ajoutant que Fairbnb « peut être un excellent outil car derrière elle, il n’y a pas de pensées liées au profit, mais une prospérité généralisée ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Prada renforce sa stratégie RSE avec un conseil consultatif

    La marque de luxe italienne Prada a annoncé qu’elle allait se doter d’un nouvel organe RSE en interne. Ce futur conseil consultatif devra piloter des initiatives pour assurer une meilleure représentation de la diversité au sein de l’entreprise et dans

le Coin ESS

  • Les frigos solidaires ont trouvé leur place

    En l’espace d’un an seulement, le concept des frigos solidaires a séduit les français. On en compte déjà une vingtaine sur l’ensemble du territoire. Et leur nombre va encore augmenter dans les prochains mois. Tout est parti d’une idée simple.