Coup de pouce pour les projets innovants

  • Publié le: jeudi 21 janvier 2016

Suite à un appel à projets lancé conjointement en juillet 2015 par l’Etat et l’ADEME, treize projets ont été récompensés dans le cadre de l’initiative PME-Biodiversité.

C’est grâce au Programme d’Investissements d’Avenir que le projet a vu le jour. Le programme a pour but de dynamiser l’innovation dans le secteur de l’écologie et d’encourager la création de nouvelles entreprises proposant des solutions à des problèmes environnementaux. Les treize lauréats vont donc recevoir des aides de l’Etat (2,2 millions d’euros au total) pour les aider à rassembler les investissements nécessaires à leurs projets. Des projets qui sont variés et s’intéressent à tous types de problématiques : la réhabilitation de sols stériles, protection des fonds marins, capture des sédiments pollués, préservation de la biodiversité, sauvegarde des espaces forestiers, détection et suivi des oiseaux à proximité des parcs éoliens pour limiter leur mortalité.

Avec ces quatorze projets, l’ADEME veut encourager les entrepreneurs français à s’approprier les questions environnementales pour développer des solutions innovantes, porteuses d’emploi dans le secteur de l’économie verte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Nouveaux espaces de travail : Spinoza dresse son bilan

    L’Observatoire Spinoza a publié, fin décembre 2019, une grande étude sur les mutations des espaces de travail. L’étude porte sur les espaces aménagés dans les entreprises, mais aussi sur les nouvelles dynamiques sociales qui s’installent au cœur de l’activité professionnelle.

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.