A Oslo, la révolution verte est en marche

  • Publié le: mardi 20 octobre 2015

Les élections municipales de septembre dernier ont porté à la tête de la capitale norvégienne une alliance socialiste/écologiste qui compte bien changer les habitudes de la ville en matière de préservation de l’environnement.

Les premières décisions, très emblématiques de ces nouveaux engagements, sont aussi très ambitieuses : bannir les voitures du centre ville de la capitale d’ici 2019, mais aussi diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre liées aux actions de la municipalité. Une décision qui implique que la ville ne financera plus d’entreprises en lien avec le secteur des énergies fossiles.

Si ces décisions visant à limiter l’empreinte carbone de la ville et améliorer l’environnement pour la santé des habitants enthousiasme déjà les ONG, elle fait en revanche grincer des dents les commerçants et les travailleurs de la ville. Car pour que le projet soit viable, il faudra renforcer l’offre de transports en commun qui dessert la capitale norvégienne. Si Oslo réussit son projet du « zéro voiture » dans les rues, elle deviendrait la première capitale mondiale à faire un tel effort en faveur de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement