La finance verte se porte bien en France

  • Publié le: vendredi 20 septembre 2019

Le ministre de l’économie Bruno Le Maire a initié un nouveau projet de promotion de la finance durable. Le 2 juillet dernier, il a réuni les principaux acteurs du marché pour définir les futurs engagements du secteur. Cette nouvelle impulsion voulue par le gouvernement intervient alors que la France connaît une année record en matière d’investissements durables.

Banques d’investissement, fonds d’assurances et sociétés de gestion ont toutes répondu à l’appel lancé par le ministre de l’économie. Le 2 juillet dernier, Bruno Le Maire les a réunies à Bercy pour lancer un groupe de travail. Son but : définir de nouveaux engagements pour le secteur de la finance verte en France, et améliorer le contrôle de ce marché en pleine expansion. Le ministre souhaite notamment mettre en place des contrôles plus stricts pour suivre le respect des engagements pris par le milieu de la finance durable. Il a d’ores et déjà chargé l’Autorité des marchés financiers et l’Autorité de contrôle prudentiel de cette mission de contrôle.

La France, leader de la finance verte

Cette décision intervient dans un contexte favorable à la finance verte dans l’Hexagone. Depuis le début d’année 2019, la France a émis pour 15,3 milliards d’euros de green bonds. Un record mondial qui fait de la France le leader sur le marché. Au global, depuis l’émission de ses premiers green bonds en 2012, la France a émis pour 50 milliards d’euros. Le pays s’affirme comme le marché le plus porteur en Europe. Au niveau mondial, la France est le troisième pays le plus émetteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS