2019 : l’Afrique toujours en 1e ligne des crises alimentaires

  • Publié le: vendredi 19 avril 2019

Le 2 avril dernier, l’Agence des Nations Unies a dévoilé son rapport annuel sur les crises alimentaires dans le monde. Le rapport revient sur les crises rencontrées en 2018, mais il évoque aussi les risques majeurs pour 2019 et les années à venir. Le continent africain est la première zone d’inquiétude sur la planète.

Pour l’année 2019, les crises alimentaires ont touché 53 pays et pas moins de 113 millions de gens à travers le monde. C’est le constat accablant dressé par le rapport annuel de l’Agence des Nations Unies. Le 2 avril dernier, elle a communiqué le détail des chiffres de 2018. Cette étude mondiale est menée depuis trois ans maintenant. Elle vise à dresser une carte précise des zones les plus vulnérables. Elle permet aussi aux Nations Unies d’identifier les causes de ces crises alimentaires. Les conflits armés émergent sans surprise comme l’un des facteurs de risque. Mais les problèmes climatiques prennent aussi une part importante dans les problèmes d’alimentation de la planète.

Le rapport souligne que huit pays sont touchés par des cas de malnutrition aiguë : le Yémen, la République Démocratique du Congo, l’Afghanistan, l’Ethiopie, la Syrie, le Soudan et le Soudan du Sud, ainsi que le Nigeria. Le continent Africain est le plus touché par ces crises alimentaires : 72 millions de personnes sont au bord de la famine en Afrique.

Le rapport estime aussi que l’Amérique centrale pourrait devenir une zone d’inquiétude dans les prochaines années. A cause du dérèglement climatique, un “corridor sec” pourrait impacter la production agricole de Panama, du Costa Rica, du Salvador, du Nicaragua, du Honduras et du Guatemala. L’insécurité alimentaire risque donc de gagner aussi du terrain dans cette partie du globe, où 45 millions de personnes vivent déjà sous le seuil de pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly