Panasonic propose la semaine de travail de 4 jours au Japon

  • Publié le: mercredi 19 janvier 2022

Le conglomérat électronique Panasonic est la dernière grande entreprise japonaise à annoncer une semaine de travail de quatre jours aux employés intéressés.

« Nous devons soutenir le bien-être de nos employés« , a déclaré le PDG de Panasonic, Yuki Kusumi, aux investisseurs lors d’un récent briefing.

Connue pour sa culture de travail intense, la vie d’entreprise au Japon peut être si impitoyable que mourir du surmenage n’est pas rare.

Dans le but d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée dans le pays, le gouvernement japonais a recommandé en juin dernier aux entreprises d’autoriser les membres du personnel à opter pour une semaine de travail de quatre jours, a rapporté la chaîne de télévision allemande DW.

Panasonic se veut flexible

Yuki Kusumi de Panasonic a déclaré que l’entreprise cherchait à soutenir la diversité, car certains travailleurs pourraient avoir des emplois secondaires ou des intérêts personnels en dehors de leur emploi principal, selon le radiodiffuseur public NHK.

L’entreprise s’oriente également vers des modalités de travail plus flexibles. Cela inclut d’encourager davantage d’employés à travailler à distance et de permettre aux travailleurs de décider s’ils souhaitent être transférés dans une autre ville sans leur famille – une pratique courante des entreprises dans le pays, a rapporté la NHK.

Panasonic rejoint une poignée d’entreprises japonaises introduisant des accords de semaine de travail de quatre jours, notamment la société pharmaceutique Shionogi et le développeur de systèmes Encourage Technologies.

Environ 8% des entreprises japonaises ont offert plus de deux jours de congé par semaine en 2020, a rapporté le journal Nikkei, citant une enquête officielle.

La France s’y met doucement

En France, la semaine de travail de quatre jours immerge depuis des décennies mais reste hors de portée pour de nombreux travailleurs.

Mais cela pourrait changer à mesure que la pandémie de coronavirus accélère la concurrence pour les talents, et que les aspirations des salariés changent.

Pour les entreprises, il s’agit d’une révolution, mais qui permettrait de gagner en productivité et de permettre à leurs salariés de parvenir à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Plusieurs d’entre eux mettent généralement à profit cette journée pour travailler leur fibre créative, mais aussi pour donner de leur temps en temps que bénévoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS