L’habitat participatif s’installe dans le paysage immobilier

  • Publié le: mardi 19 janvier 2016

Le phénomène reste récent en France, mais l’habitat participatif a déjà séduit plusieurs pays européens. Une solution astucieuse pour accéder à la propriété, mais le cadre légal reste encore à définir.

Un décret du 21 décembre 2015 est venu clarifier la question de l’habitat participatif en France. Une précision juridique bienvenue puisque l’année dernière, environ 400 projets ont vu le jour. Si le concept ne séduit pas encore les français à grande échelle, c’est notamment parce que jusqu’ici, il était mal encadré et peu connu. Le nouveau décret définit clairement l’habitat participatif comme une démarche citoyenne dans laquelle des particuliers se regroupent, avec la possibilité de faire appel à des entreprises privées, pour faire construire ensemble leur habitation principale. Un modèle alternatif d’accession à la propriété qui offre de nombreux avantages à commencer par des coûts moins élevés grâce à la mutualisation.

Avec ce nouveau décret, le gouvernement souhaite clarifier la définition et l’encadrement des habitats participatifs. C’est aussi l’occasion de mettre en lumière un concept innovant en matière d’immobilier, qui s’inscrit le plus souvent dans une démarche éco-responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Ecotable, le nouveau label des restaurants éco-responsables

    Calqué sur le système des étoiles du Guide Michelin, Ecotable lance le lundi 14 janvier une classification des restaurants et distingue la mise en place d’une démarche éco-responsable.  Partant du constat que seuls 1,3% des restaurants en France servent des

le Coin ESS

  • Bientôt la location de meubles chez IKEA ?

    Le géant suédois du meuble Ikea souhaite expérimenter la location et le rachat de mobilier afin de répondre aux exigences des clients en matière de développement durable. Cela permettrait également à Ikea de traiter les meubles usagés de manière durable.