Le Comparateur eco-déplacements : un outil ludique pour circuler autrement

  • Publié le: vendredi 18 septembre 2015

C’est l’ADEME qui a eu l’idée de mettre en place un site pour comparer l’impact environnemental des déplacements selon les modes de transport. Une initiative à destination du grand public pour démontrer concrètement les enjeux de la mobilité douce.

Sur le site, l’utilisateur doit renseigner plusieurs critères : fréquence des déplacements, mode de transport, type de véhicule, nombre de personnes à bord, nombre de kilomètres parcourus… Une fois les informations rentrées, le site calcule l’impact environnemental du déplacement en présentant la consommation énergétique ainsi que les émissions de CO2. De quoi dresser un bilan fiable de nos consommations quotidiennes liées au transport.

Au-delà des simples données, le site offre surtout la possibilité de comparer le bilan de nos modes de déplacements avec des transports plus doux. On voit ainsi clairement que le tramway, le métro ou le RER sont largement moins impactants pour l’environnement que la voiture ou le scooter. Et pour les plus courageux, le vélo reste le mode de déplacement le plus écologique avec zéro rejet de CO2 et aucune consommation énergétique. En faisant prendre conscience aux usagers de leur responsabilité sur l’environnement, l’ADEME espère bien faire changer les choix en matière de transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement