Paris : l’expérience de la 1e rue zéro déchet

  • Publié le: jeudi 18 juillet 2019

La municipalité de Paris vient de communiquer les premiers résultats de son expérimentation “Rue Zéro Déchet”. Après six mois de mise en place, la mairie a déjà constaté une réduction de 16% du volume d’ordures ménagères.

Ce n’est pas encore le Paradis, mais on s’en approche. Depuis le 1e janvier 2019, la mairie de Paris mène une expérience dans la rue de Paradis, située dans le Xe arrondissement. L’expérience zéro déchet vise à réduire au maximum la production de déchets ménagers des particuliers, mais aussi des professionnels. Pour cela, la mairie a sensibilisé les riverains à travers plusieurs ateliers sur le recyclage et le tri sélectif. De nombreuses initiatives complémentaires ont été déployées au fil des mois : don des invendus pour les magasins et les restaurants, installation d’un frigo solidaire dans la rie, distribution de cendriers de poche aux fumeurs, et aussi la distribution de lombri-composteurs pour traiter les déchets organiques.

Six mois après le lancement de l’expérience, les premiers résultats sont plus qu’encourageants. La mairie a observé une diminution de 16% des déchets ménagers dans la rue, soit plus de 53 tonnes de déchets en moins. En fin d’année, la mairie de Paris fera un bilan global de l’opération. Si l’expérience s’avère concluante, plusieurs autres rues de la capitale pourraient bénéficier du même programme de réduction des déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly