Joe Biden créé le Juneteenth, un jour férié fédéral célébrant la fin de l’esclavage aux États-Unis

  • Publié le: vendredi 18 juin 2021

Joe Biden a signé un projet de loi instaurant la création du Juneteeth, un nouveau jour férié fédéral, qui commémore l’émancipation des derniers esclaves américains, le 19 juin 1965.

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue à la Maison Blanche, le président a souligné la nécessité pour les États-Unis de tenir compte de leur histoire, même lorsque cette histoire est honteuse.

« Les grandes nations n’ignorent pas leurs moments les plus douloureux », a déclaré Joe Biden, avant d’établir ce qui sera connu sous le nom de « Juneteenth National Independence Day ». « Les grandes nations ne tournent pas le dos à leur passé. Nous acceptons les erreurs que nous avons commises. Et en nous souvenant de ces moments, nous commençons à guérir et à devenir plus forts. »

Juste avant de signer le projet de loi, Joe Biden a ajouté : « Je ne suis président que depuis quelques mois, mais je pense que cela restera pour moi l’un des plus grands honneurs que j’aurai eu en tant que président. »

Kamala Harris, également présente, a réfléchi à la nature historique de la journée et à la présence de législateurs noirs qui ont travaillé avec diligence pour faire avancer le projet de loi.

Kamala Harris, qui est la première femme noire à occuper le poste de vice-présidente, a déclaré aux personnes présentes à la Maison Blanche pour la signature du projet de loi : « Nous sommes réunis ici dans une maison construite par des esclaves. Nous sommes à quelques pas de l’endroit où le président Abraham Lincoln a signé la proclamation d’émancipation. »

« Et nous sommes ici pour voir le président Joe Biden faire de Juneteenth une fête nationale. Nous avons parcouru un long chemin et nous avons encore beaucoup à faire, mais aujourd’hui est un jour de fête. »

Une goutte d’eau dans la lutte contre le racisme systémique

Juneteenth commémore le jour où en 1865 la nouvelle de la proclamation d’émancipation a atteint les habitants de Galveston, au Texas, libérant des esclaves dans le dernier État rebelle. Abraham Lincoln avait signé la proclamation d’émancipation en 1863, mais la proclamation n’a été appliquée à Galveston que lorsque les soldats fédéraux l’ont lue le 19 juin 1865.

Les Noirs américains se réjouissent de cette décision, mais beaucoup estiment qu’il ne s’agit que d’une faible part de la lutte contre le racisme systémique.

Les États dirigés par les républicains ont promulgué ou envisagent une législation qui, selon les militants, limiterait le droit de vote, en particulier pour les personnes de couleur. La législation visant à régler les problèmes de droit de vote et à instituer les réformes de la police exigées après le meurtre de George Floyd et d’autres Noirs américains, reste bloquée au Congrès qui a agi rapidement sur le projet de loi Juneteenth.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Au Portugal, les livreurs de repas seront désormais salariés

    Le Portugal oblige désormais les plates-formes de commandes de repas en ligne telles qu’Uber et Glovo à proposer à certains de leurs livreurs des contrats et des avantages formels, devenant ainsi le dernier pays européen à s’attaquer cette économie très

le Coin ESS