La tendance du greendesking

  • Publié le: samedi 18 mai 2019

Après le télétravail, le greendesking est la nouvelle tendance qui cherche à s’imposer en entreprise pour améliorer la qualité de vie au travail. Pour les entreprises qui ont déjà adopté ce mode de travail souple, il s’agit aussi de nourrir la cohésion des équipes.

Le bonheur est dans le pré… même pour les entreprises. Depuis deux ans maintenant, le greendesking est une tendance qui s’impose dans les pays nordiques et les pays anglo-saxons. Son principe ? Permettre aux salariés qui le souhaitent de disposer d’un poste de travail en extérieur. Terrasse, cour, jardin… Les entreprises investissent les espaces extérieurs pour proposer des sessions de travail en plein air. A la faveur des beaux jours, ces espaces éphémères, le plus souvent installés dans un cadre naturel, sont l’occasion de cultiver la bonne humeur au bureau, mais pas seulement.

Des chercheurs de l’université de l’Oregon, aux Etats-Unis, ont observé que le fait de travailler dans un environnement connecté à la nature tendait à réduire de 10% en moyenne le risque d’absentéisme chez les collaborateurs. Autre verte du greendesking : il permet de mettre en place une ambiance moins formelle, propice à la créativité parmi les équipes.

La tendance est encore peu connue en France. Elle a déjà été adoptée par certaines start-up, mais elle se heurte à des contraintes matérielles. La plupart des grandes entreprises, notamment celles situées dans des quartiers d’affaires, ne disposent pas d’espaces extérieurs pour mettre en place le travail à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly