Empl’itude : le 1e label territorial pour valoriser la RSE dans l’emploi

  • Publié le: jeudi 17 octobre 2019

Lancé en 2007 à Marseille, le label Empl’itude est le premier label territorial de RSE dédié aux ressources humaines. Après avoir séduit le sud de la France, il se développe maintenant au niveau national.

Le 15 octobre dernier, l’Union Patronale du Var a officiellement lancé le déploiement du label Empl’itude sur l’ensemble du département. Le label, déjà référencé par l’Afnor, permettra de valoriser les projets de RSE lancés par les entreprises du département.

Le label Empl’itude est destiné à favoriser l’accès à l’emploi pour les personnes en situation de précarité, à multiplier les engagements en matière de recrutement, mais aussi à soutenir l’accueil et l’évolution professionnelle des collaborateurs dans l’entreprise, avec pour but de limiter au maximum le turn-over des salariés. La labellisation d’une entreprise est acquise pour trois ans.

Si le label a été initié dans le sud de la France, à Marseille en premier lieu, il s’est désormais étendu à l’ensemble du territoire. Plus d’une centaine d’entreprises tricolores ont déjà obtenu leur labellisation afin de mettre en lumière leurs engagements RSE en faveur de l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Nouveaux espaces de travail : Spinoza dresse son bilan

    L’Observatoire Spinoza a publié, fin décembre 2019, une grande étude sur les mutations des espaces de travail. L’étude porte sur les espaces aménagés dans les entreprises, mais aussi sur les nouvelles dynamiques sociales qui s’installent au cœur de l’activité professionnelle.

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.