La Mairie de Paris s’engage à héberger les sans-abris dans ses mairies cet hiver

  • Publié le: mardi 16 octobre 2018

L’Hôtel de Ville de Paris devrait accueillir près de 100 femmes sans-abris cet hiver selon une annonce de la maire de Paris, Anne Hidalgo le 14 octobre dans le JDD.

La ville de Paris se mobilise et va transformer ses mairies en centre d’hébergement d’urgence. L’Hôtel de Ville aménage à ce titre dans deux de ses salons une surface de 750 m2 qui accueillera des femmes sans domicile fixe à compter de la fin novembre.

Les mairies d’arrondissement devraient suivre aussi cette initiative puisque ce sont 800 places qui vont être proposées au total à Paris selon les propos rapportés par Dominique Versini, adjointe chargée de la lutte contre l’exclusion. Aux mairies d’arrondissement s’ajouterons aussi les anciens tribunaux d’instance de quartier, et les bâtiments vides de la municipalité.

« Alors que l’hiver approche, il manque 3.000 places d’hébergement d’urgence à Paris pour les personnes sans-abri. Nous nous engageons à en créer la moitié d’ici à la fin de l’année en ouvrant des lieux municipaux, dont l’Hôtel de Ville de Paris » a précisé Anne Hidalgo.

Au sein de l’édifice qu’est l’Hôtel de Ville, une cinquantaine de femmes seront accueillies dans cet espèce qui est voué à demeurer pérenne. Leur nombre pourra croitre jusqu’à 100 en période de grand froid.

Les deux salons dédiés seront « transformés en accueil de jour, des repas seront servis et des soins prodigués, ainsi qu’en halte de nuit, avec des lits, des dortoirs, des blocs sanitaires » ajoute Anne Hidalgo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Panasonic propose la semaine de travail de 4 jours au Japon

    Le conglomérat électronique Panasonic est la dernière grande entreprise japonaise à annoncer une semaine de travail de quatre jours aux employés intéressés. « Nous devons soutenir le bien-être de nos employés« , a déclaré le PDG de Panasonic, Yuki Kusumi, aux investisseurs

le Coin ESS