« 12 Hommes en Colère » : décryptage des préjugés sociaux de la Justice

  • Publié le: mardi 16 octobre 2018

Le classique du théâtre américain « 12 Hommes en Colère », l’un des plus gros succès parisiens de la saison dernière, est de retour sur les planches au Théâtre Hébertot. Un grand thriller et un spectacle captivant, qui dresse aussi un portrait terriblement précis des préjugés sociaux du système judiciaire. Noir, issu des bas-fonds, l’accusé est a priori coupable. Une belle leçon de morale, qui n’est jamais moralisatrice.

« 12 Hommes en Colère » retrace le huis-clos de 12 jurés d’un procès d’assise qui doivent déterminer la culpabilité d’un adolescent noir, accusé d’avoir tué son père. Mal défendu, pointé du doigt par plusieurs témoignages, tous lacunaires mais qui se recoupent, sa culpabilité semble une évidence. Pour tous, sauf pour un des jurés, qui estime que la vie d’un homme mérite bien un débat approfondi.

C’est le point de départ d’un thriller captivant où les préjugés des jurés et de notre société vont voler en éclat à mesure que les « preuves » jugées un temps irréfutables se dégonflent. A mesure aussi que s’estompe la certitude qui habitait les magistrats et les jurés : car pour eux, le jeune homme est a priori coupable. Parce qu’il est noir. Parce qu’il a un passé de délinquant. Parce qu’il est issu du ghetto.

La Justice, qui devrait être aveugle, prédétermine les rôles. Trace une ligne quasi-infranchissable entre les honnêtes gens et les voyous. Superposés à ces préjugés les faits deviennent accessoires. C’est tout l’enjeu de « 12 Hommes en Colère ». La pièce se situe dans l’Amérique des années 1950, mais pourrait tout aussi bien avoir pour cadre la France de 2018. Elle aborde un sujet brûlant d’actualité.

C’est une plongée passionnante dans les tréfonds de l’âme humaine qui nous pousse à nous poser des questions essentielles. Qui aurait le courage de ce juré qui se lève contre tous et ne considère pas la culpabilité de l’adolescent comme acquise ? Combien, plus nombreux, seraient les moutons envoyant un homme à la mort pour ne pas contrevenir aux préjugés ambiants ?

Au-delà de la réflexion sociale à laquelle nous conduit la pièce, il faut reconnaître que « 12 Hommes en Colère » est un grand spectacle de théâtre. Pas un temps mort dans ce face-à-face entre 12 hommes que tout sépare, et qui peuvent mener un enfant sur la chaise électrique. Les personnalités s’affirment, les masques tombent, et la vérité se transforme… et nous interroge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Une appli qui permet de « changer les choses »

    Le WWF France lance l’application We Act For Good (WAG) afin d’aider les français à répondre aux problématiques environnementales. Diverses raisons amènent les français à vouloir changer leurs habitudes. Que ce soit pour leur santé, pour agir pour la planète,

le Coin ESS