Mise au point sur la RSE vue par les salariés

  • Publié le: vendredi 16 octobre 2015

De quelle manière les démarches RSE des entreprises sont-elles perçues par les employés français ? C’est pour répondre à cette question que Viavoice a mené une étude sur plus de 1 000 salariés français de différentes entreprises. Les conclusions qui viennent d’être publiées offrent un bilan en demi-teinte.

Les salariés interrogés sont 78% à penser que la RSE représente une part important de la vie d’entreprise, et 73% à penser qu’il s’agit même d’un facteur d’amélioration de la performance. Une vision enthousiaste qui va de pair avec une volonté de s’engager concrètement : les employés sont ainsi 85% à vouloir être plus investis dans les démarches de leur entreprise en matière de RSE.

Derrière ces très bons résultats, un frein apparaît au niveau de la communication autour des initiatives RSE. Plus d’un salarié sur deux juge que son entreprise ne valorise pas assez les projets de RSE. Et surtout, ils estiment n’être ni assez informés ni assez impliqués dans les politiques sociales et environnementales de leur entreprise. Des reproches qui soulignent un manque au niveau du management de la RSE au sein de l’entreprise et qui tendent à prouver que les entreprises françaises ont encore du chemin à faire pour mieux valoriser leurs démarches sociales.

Source : étude « Les salariés et l’entreprise responsable », Viavoice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly