Ursula von der Leyen : Une leader européenne en quête d’unité et de transformation

  • Publié le: jeudi 16 mai 2024

Ursula von der Leyen, née Ursula Albrecht le 8 octobre 1958 à Ixelles, Belgique, est une figure politique majeure sur la scène européenne. Première femme à la tête de la Commission européenne, sa carrière reflète un engagement constant envers la construction européenne et la réforme sociale.

Parcours personnel et professionnel

Ursula von der Leyen est issue d’une famille influente en politique, son père, Ernst Albrecht, ayant été l’un des premiers fonctionnaires européens et ministre-président de la Basse-Saxe. Elle a grandi entre Bruxelles et Hanovre, cultivant une éducation internationale. Diplômée en économie de la London School of Economics avant de se tourner vers la médecine, elle obtient son diplôme de docteur en médecine en 1987.

Sa carrière politique démarre véritablement en 2003 lorsqu’elle est élue au parlement régional de Basse-Saxe. En 2005, elle entre dans le gouvernement fédéral allemand en tant que ministre de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse sous le gouvernement de la chancelière Angela Merkel. Son travail est marqué par des réformes ambitieuses, notamment en matière de congé parental et de droits des femmes.

Au sommet de l’Union européenne

Le 1er décembre 2019, Ursula von der Leyen devient présidente de la Commission européenne, succédant à Jean-Claude Juncker. Sa nomination a été un moment historique, marquant la première fois qu’une femme occupe ce poste depuis la création de la Commission européenne en 1958.

Vision et priorités

Depuis son entrée en fonction, von der Leyen a fixé des priorités claires pour son mandat, avec une forte emphase sur la transition écologique et numérique de l’Europe. Son programme phare, le Pacte vert pour l’Europe (European Green Deal), vise à faire de l’Europe le premier continent neutre en carbone d’ici 2050. Ce plan ambitieux prévoit des investissements massifs dans les énergies renouvelables, une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre, et une révision de la politique industrielle de l’UE pour soutenir une économie durable.

En matière de numérique, von der Leyen promeut une souveraineté numérique européenne. Elle travaille sur des régulations pour encadrer les géants de la technologie et protéger les données personnelles des citoyens européens, tout en stimulant l’innovation et les technologies émergentes comme l’intelligence artificielle.

Réponse aux crises

Son mandat a été marqué par des crises majeures, dont la pandémie de COVID-19 et l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Face à la pandémie, von der Leyen a orchestré une réponse coordonnée au niveau européen, mettant en place des mécanismes de solidarité pour les États membres et lançant l’initiative historique du plan de relance de l’UE Next Generation EU, doté de 750 milliards d’euros pour soutenir la reprise économique.

En réponse à l’agression russe contre l’Ukraine, elle a pris des mesures décisives pour sanctionner la Russie et soutenir l’Ukraine. La Commission, sous sa direction, a travaillé à réduire la dépendance énergétique de l’UE vis-à-vis de la Russie et à renforcer la défense collective européenne.

Défis et critiques

Malgré ses succès, Ursula von der Leyen fait face à plusieurs défis et critiques. Certains la jugent trop centriste et estiment que ses politiques ne vont pas assez loin pour répondre aux urgences climatique et sociale. D’autres critiquent sa gestion de certains dossiers, comme les relations commerciales avec la Chine ou les tensions internes au sein de l’UE.

Héritage et impact

L’impact de von der Leyen sur l’Union européenne sera jugé par sa capacité à transformer ses ambitions en actions concrètes et durables. Son mandat est une période charnière pour l’Europe, marquée par des défis sans précédent mais aussi par des opportunités uniques de transformation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les entreprises veulent réduire leur empreinte carbone

    Face à l’urgence climatique, les entreprises prennent conscience de leur rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De grandes entreprises multinationales aux startups innovantes, de nombreuses organisations adoptent des initiatives visant à réduire leur

le Coin ESS