Investir dans la proximité, une solution contre l’illectronisme ?

  • Publié le: vendredi 15 octobre 2021

Riche d’un dense maillage territorial avec de nombreuses administrations, la France souhaite également surfer sur la transition numérique pour améliorer ses services de proximité. Problème, l’illectronisme touche encore plusieurs millions de Français. Aussi, pour permettre aux citoyens d’accomplir plus facilement leurs démarches administratives en ligne, le groupe La Poste a annoncé ce 4 octobre 2021 son intention de déployer 100 conseillers numérique. Ainsi, l’entreprise souhaite simplifier la vie quotidienne de ses clients, en offrant à tous un point d’accès à internet et les moyens de s’en servir. Explications…

Le phénomène de l’illectronisme touche plus de 10 millions de nos concitoyens

D’après une étude réalisée par France Stratégie en 2018, des dizaines de millions de personnes restent tenues à l’écart du potentiel du numérique. En réalité, comme le constatait Orianne Ledroit, l’ancienne conseillère Inclusion et Environnement du secrétaire d’État chargé de la transition numérique, « il n’y a pas un type d’exclusion numérique, mais de multiples facteurs de non-inclusion ». En effet, selon les chiffres de l’INSEE de 2019, plus d’un usager sur trois manque de compétences numériques de base tandis qu’une personne sur quatre ne sait pas s’informer et une sur cinq est incapable de communiquer via Internet.

Pour tenter de remédier à cette situation, le ministère de la Cohésion des Territoires et le Secrétariat d’État chargé de la Transition Numérique ont décidé de déployer des conseillers numériques dans toute la France. En mai 2021, la ministre Jacqueline Gourault expliquait : « les conseillers numériques France services sont là pour accompagner, rassurer et former tous ceux pour qui ces nouveaux outils sont difficiles à maîtriser ». Alors que le groupe La Poste vient d’annoncer le déploiement de 100 conseillers numériques France Services avec l’objectif d’accompagner 320 000 citoyens en situation d’illectronisme dans 57 départements de la ruralité, la responsable politique indique cette fois : « Partout sur le territoire à chaque arrivée de conseillers numériques France service sur le terrain, c’est le quotidien de nos concitoyens que nous améliorons. La Poste par son lien particulier avec les Français est l’endroit idéal pour accompagner les personnes éloignées du numérique ».

La proximité, une stratégie en faveur d’une plus forte inclusion numérique

Dans son plan stratégique La Poste 2030, le groupe dirigé par Philippe Wahl avait déjà confirmé son intention de consolider son empreinte dans les territoires. Concrètement, l’entreprise se fixe pour objectif de passer en 2025 à 40 000 points d’accès à au moins un service postal, contre 32 000 aujourd’hui. Parallèlement, le groupe développe de nouvelles synergies avec la Banque des Territoires et la Caisse des Dépôts. Ainsi, le 23 juillet 2021, La Poste et la Banque des Territoires ont par exemple officialisé l’ouverture à Agen du 1er espace « L’Étape Numérique ».

Impliqué dans cette démarche, le Président-directeur général du Groupe La Poste, révèle son ambition : « Acteur historique de la cohésion sociale, la Poste veut accélérer l’inclusion numérique et se donne pour objectif d’accompagner chaque année 1 million de personnes en situation d’illectronisme ». Avec « L’Étape Numérique », les clients du réseau postal pourront effectivement avoir accès à un espace spécifique connecté et modulable au sein de leur bureau de poste. Grâce aux conseillers numériques qui y seront présent, il sera surtout possible de bénéficier sur place d’un accompagnement et d’une formation aux outils essentiels du monde numérique. Aussi, le directeur général de la Caisse des Dépôts, Éric Lombard, confirme : « L’Etape Numérique va permettre de renforcer l’accès des acteurs locaux et des habitants de tous les territoires aux services numériques ». D’ici fin 2021, quatre expérimentations similaires seront menées dans d’autres départements, à proximité de Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) : Toulouse Mirail, Perpignan Saint-Assiscle, Thiers Centre Urbain et Strasbourg Lizé.

Inclusion numérique : des bénéfices pour l’action sociale

Aux côtés de la Croix Rouge, le groupe SOS est également impliqué dans ce chantier de l’inclusion numérique, mené par ailleurs en coordination avec l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires. Cette alliance d’ONG, d’entreprises et d’institutions contribuera à renforcer la couverture territoriale des conseillers numériques, tandis que les acteurs de la solidarité utiliseront par ailleurs leur expertise des services à la personne pour améliorer la capacité d’accompagnement des publics accueillis. Une véritable mission de service public si l’on en croit Emmaüs Connect, qui affirme qu’aujourd’hui « vivre sans internet est devenu IMPOSSIBLE » !

Stéphane Cailleau, en charge du projet inclusion numérique de La Poste pour le département de la Seine-Saint-Denis, confirme que son entreprise est déjà très engagée sur la question. Outre Ardoiz, « la solution pour connecter et adresser en numérique les foyers séniors », l’an passé, plus de 130 000 personnes ont été aidées ; parmi elles, 50 000 l’ont été en bureau de Poste et 80 000, pour leurs démarches administratives, dans les maisons France Services. L’objectif pour les années à venir, continuer à simplifier la vie des Français en poursuivant et en amplifiant les efforts, notamment à destination des zones rurales. Nouvelle bénéficiaire de ces services, Véronique témoigne : « Gérer mes dossiers administratifs, suivre ma retraite, ma Sécu et mon relevé de carrière en ligne. Je gagne du temps, j’arrête de faire la queue dans les administrations ». Un souhait sans nul doute partagé par beaucoup de nos concitoyens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE : une priorité pour les entreprises

    Les entreprises ne peuvent plus ignorer les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance qui accompagnent leurs activités. C’est pourquoi nombre d’entre elles articulent leur politique autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) afin de contribuer aux enjeux du développement

le Coin ESS