Unilever investit 1 milliard d’euros sur 10 ans dans un fonds pour le changement climatique

  • Publié le: lundi 15 juin 2020

Unilever vient d’annoncer qu’elle allait investir 1 milliard d’euros dans un fonds qui financera les projets sur le changement climatique du groupe et lui permettra de réduire à zéro les émissions nettes de gaz à effet de serre de tous ses produits d’ici 2039, soit avec 11 ans d’avance sur la date fixée par l’accord de Paris.

Unilever, la société anglo-néerlandaise de produits de consommation a déclaré qu’elle répondait à « l’ampleur et l’urgence » de la crise climatique.

Le fonds investira dans des projets comprenant le reboisement, la préservation de l’eau et la séquestration du carbone au cours des dix prochaines années, a précisé le groupe.

Un changement tout au long de la chaîne de valeur

L’objectif de zéro émission nette est une extension des efforts déjà en cours pour réduire les émissions au sein de l’entreprise d’ici 2030 – comme la réduction de la consommation d’électricité dans les bureaux.

Le site web de la société indique que l’empreinte totale des gaz à effet de serre d’Unilever était d’environ 60 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone en 2019.

« Nous allons maintenant beaucoup plus loin dans nos engagements, ce sera un engagement tout au long de la chaîne de valeur », a déclaré Marc Engel, le responsable de la supply chain d’Unilever.

Unilever, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 52 milliards, a déclaré qu’elle privilégierait les partenariats avec les fournisseurs qui ont fixé des objectifs de réduction des émissions et a mis en place un système où les fournisseurs doivent déclarer l’empreinte carbone des biens et services fournis. En 2039, tous les emballages montreront l’empreinte carbone du produit, a stipulé la société.

Blockchain

Unilever rejoint la poignée d’entreprises qui promet zéro émission nette sur leur chaîne d’approvisionnement.

Unilever a également déclaré qu’elle visait à rendre toutes les formulations de produits biodégradables et à parvenir à une chaîne d’approvisionnement sans déforestation d’ici 2023. Ces mesures figurent parmi une série d’autres pour lutter contre le changement climatique.

La société a déclaré qu’elle utiliserait la surveillance par satellite, le suivi de la géolocalisation et la blockchain, entre autres technologies numériques, pour accroître la traçabilité et la transparence au sein de sa chaîne d’approvisionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS