Notre Dame des Landes : un référendum local pour désamorcer la crise

  • Publié le: lundi 15 février 2016

François Hollande a profité de son allocution télévisée, jeudi dernier, pour annoncer la tenue d’un référendum local afin de trancher la question du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

Depuis plusieurs années maintenant, le projet d’aéroport de la région nantaise alimente les débats, au point que cette question locale a même pris une dimension nationale. Le projet, qui doit voir le jour sur la commune de Notre Dame des Landes, se heurte à l’opposition des riverains mais aussi des écologistes. Et malgré le soutien de l’ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault, à l’origine du projet quand il était maire de Nantes, l’aéroport n’est toujours pas en construction et le soutiens politiques manquent à l’appel pour sortir de l’impasse.

Afin de désamorcer la crise, le président de la République a décidé de donner la parole à ceux qui sont les premiers concernés par le projet : la population. Un référendum local aura donc lieu cette année, d’ici le mois d’octobre. Dans l’intervalle, le débat va continuer d’opposer les tenants et les opposants au projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les énergies renouvelables séduisent la grande distribution

    En France, les enseignes de grande distribution multiplient les initiatives pour déployer les énergies renouvelables. Grâce aux nouvelles technologies qui favorisent l’auto-consommation, les enseignes investissent désormais dans une électricité bas-carbone. Les grandes enseignes de la distribution veulent, elles aussi, faire

le Coin ESS

  • Le financement participatif progresse en France

    D’après le dernier bilan de l’association Financement Participatif France, la finance responsable progresse en France. Les investisseurs français ont encore été plus nombreux en 2019 à y adhérer. Un élan qui s’explique en partie par l’engouement autour des énergies renouvelables.