En France, pays de l’accord sur le climat de Paris, les militants demandent une action

  • Publié le: lundi 14 décembre 2020

Les militants ont déployé devant la tour Eiffel une vaste d’affiche représentant le président Emmanuel Macron tournant le dos à une planète en flammes, faisant ainsi pression pour plus d’action sur le changement climatique, cinq ans après l’accord de Paris.

« L’Accord de Paris en flammes, Macron détourne le regard », lit-on dans la légende sous l’affiche, disposée sur l’esplanade surplombant la Tour Eiffel.

L’accord signé à Paris entre près de 200 États le 12 décembre 2015 a été salué comme un tournant potentiel dans les efforts pour contenir le réchauffement climatique.

Mais les États-Unis ont abandonné l’accord et les militants affirment que d’autres États, dont la France, n’ont pas réussi à faire suffisamment d’efforts pour réduire les émissions de carbone.

« Emmanuel Macron … se positionne comme le grand champion du climat et grand protecteur de l’Accord de Paris mais en fait il ne l’est pas », a déclaré Jean-François Julliard, chef de la section française de Greenpeace, l’un des groupes qui ont organisé la manifestation de jeudi.

Le gouvernement français déclare qu’il est déterminé à réduire les émissions de carbone et qu’il a un solide bilan d’initiatives environnementales. Emmanuel Macron doit rencontrer 130 des 150 membres de la convention citoyenne sur le climat le 14 décembre pour les rassurer sur son engagement et la tenue de ses promesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces