Qui sont les meilleurs employeurs en France ?

  • Publié le: lundi 14 décembre 2015

Chaque année, le classement Glassdoor est attendu avec curiosité dans le monde professionnel. Car ce classement, généré à partir des notes des salariés des entreprises, établit la liste des entreprises où il fait bon travailler. Le nouveau palmarès vient d’être dévoilé, et c’est Sanofi-Aventis qui arrive en tête.

Si plusieurs classements de ce genre existent, le tableau Glassdoor présente un avantage important : les entreprises sont notées par leurs salariés et leurs stagiaires de façon anonyme. Pour noter leur entreprise, les employés doivent s’exprimer sur six critères sensés restituer l’environnement humain et professionnel au seul de l’entreprise : la culture et les valeurs portées, la rémunération, les opportunités de carrière, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, les avantages et la gratification pour les stagiaires, et enfin l’approbation des dirigeants.

Au final, les cinq entreprises qui ont été plébiscitées par leurs employés sont dans l’ordre : Sanofi-Aventis, Microsoft, Bouygues-Telecom, Leroy Merlin et Airbus. Un classement qui ne manquera pas de servir d’argument de séduction pour les recruteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly