Etats-Unis : les investisseurs au coeur de la lutte anti-armes

  • Publié le: mercredi 14 mars 2018

Un mois après la fusillade de Parkland, en Floride, les Etats-Unis sont secoués par un débat sans précédent autour des armes à feu. Si ce débat ressurgit régulièrement à chaque nouvelle tragédie nationale impliquant des armes à feu, c’est la première fois qu’il est aussi virulent. Notamment porté par les étudiants qui ont survécu à la tuerie de Parkland, le mouvement Never Again a même réussi à attirer l’attention des investisseurs de Wall Street en ce qui concerne leur participation au sein des fabricants d’armes à feu.

Le 14 février dernier, la ville de Parkland, dans l’état de Floride, était secouée par une fusillade dans un de ses lycées. Avec 17 morts et plusieurs dizaines de blessés, la fusillade n’est pas la plus mortelle de l’histoire des Etats-Unis, mais elle a relancé de manière très virulente le débat national autour du droit au port d’armes. Un débat qui a pris une tournure surprenante grâce à la mobilisation des élèves survivants de la tuerie qui se sont rassemblés dans un mouvement baptisé Never Again (jamais plus). Et c’est Wall Street, de manière très surprenante, qui en est devenu l’un des soutiens les plus importants.

Plusieurs fonds d’investissements ont été interpellés en ce qui concerne leur politique de financement auprès des fabricants d’armes à feu, et deux ont accepté d’entrer dans une logique de RSE en ce qui concerne ce sujet brûlant. State Street et BlackRock comptent parmi les investisseurs les plus puissants aux Etats-Unis, et ils ont fait savoir, par communiqués de presse, qu’ils comptaient désormais suivre de plus près les engagements sociétaux de leurs entreprises partenaires, particulièrement celles qui fabriquent des armes. BlackRock s’engage même publiquement à réclamer une amélioration de la sécurité sur toutes les armes à feu fabriquées ainsi qu’une modification de la limite d’âge pour la vente de ses armes.

C’est la première fois que des investisseurs acceptent de s’opposer ainsi à la puissante NRA en prenant fait et cause pour un mouvement anti-armes à feu. Depuis le désengagement de plusieurs fonds d’investissements de l’industrie du pétrole et du tabac, il devient évident que la stratégie RSE des fonds d’investissements peut devenir le principal levier du changement sociétal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux