TotalEnergies visée par une nouvelle enquête

totalenergies enquete - SocialMag
  • Publié le: mardi 14 février 2023

TotalEnergies, le groupe pétrolier et gazier français, est accusé par des ONG de « pratiques commerciales trompeuses », et visé par une enquête du pôle économique et financier du parquet de Nanterre après le dépôt d’un plainte au pénal.

TotalEnergies, le géant du pétrole, fait l’objet depuis décembre 2021 l’objet d’une enquête préliminaire pour « pratiques commerciales trompeuses ». Une information révélée par Médiapart et confirmée par le parquet de Nanterre, à la suite d’une plainte au pénal, déposée en octobre 2020.

Une enquête a été ouverte suite au dépôt de cette plainte, par un collectif de différentes associations de défense de l’environnement, dont Wild Legal, Sea Shepard France et Darwin Climax Coalitions. Elles accusent TotalEnergies de « dégradation de l’air », a précisé le parquet de Nanterre.

En avril 2022, une nouvelle plainte a été déposée, accusant cette fois, TotalEnergies « d’autres pratiques à l’origine d’un écocide« , a indiqué le ministère public.

Basée à Paris, la multinationale a pour objectif la neutralité carbone en 2050, citant des « investissements », des « nouveaux métiers » et une « baisse significative des émissions de gaz à effet de serre, réduites en Europe de 23% entre 2015 et 2021″. TotalEnergies précise avoir « 17 gigawatts (GW) de capacités renouvelables (éolien, solaire…) installées dans le monde, contre près de 0 GW en 2018 ».

Mais selon Wild Legal, le groupe « dans sa communication affiche son objectif de neutralité carbone alors même que la société poursuit ses investissements dans des énergies fossiles fortement polluantes en France et ailleurs ». « cette stratégie de communication vise à tromper les consommateurs, alors que pour une grande majorité d’entre eux, la politique environnementale d’une entreprise est un critère substantiel de leurs choix d’achat ».

Bien que la plainte soit encore étudiée et l’enquête à peine ouverte, la décision finale pourrait ouvrir la voie à des sanctions pour « greenwashing », ce qui constituerait une première en France.

Greenwashing

La multinationale TotalEnergies, à l’origine du projet d’oléoduc chauffé Eacop et de 23 autres « bombes carbones », selon une étude de l’ONG Reclaim France, met toujours plus en avant son énergie « verte » auprès de ses clients.

Le groupe promeut partout son ambition de neutralité carbone et n’hésite pas à clamer qu’il investit dans les énergies renouvelables. C’est cette promotion commerciale qui est précisément visée par le parquet. « Le greenwashing au nom du développement durable est un cynisme durable », a déclaré William Burdon, avocat des associations écologistes. « L’insécurité des engagements de Total conduira nécessairement à un procès pour pratiques commerciales trompeuses », a-t-il encore confié à l’AFP.

Clara Gonzales, la juriste de Greenpeace impliquée dans le recours au civil, a quant elle indiqué : « Quoiqu’il arrive à l’issue de cette enquête préliminaire, cela démontre que les entreprises courent un risque grandissant quand elles ont ce types de pratiques ». « Quand on est pétrolier ou gazier et qu’on communique à tout va sur des engagements climatiques non fondés scientifiquement selon nous, la réponse judiciaire est là ».

Et ce n’est pas la première fois que TotalEnergies est dans le viseur de la justice concernant les questions environnementales, malgré une loi de 2017 imposant aux multinationales un « devoir de vigilance » sur leurs activités mondiales.

De son côté, TotalEnergies a indiqué n’avoir « aucune information sur la plainte évoquée. Et ni la Compagnie ni ses dirigeants n’ont reçu de demande d’audition à ce sujet ».

One thought on “TotalEnergies visée par une nouvelle enquête

  1. Bonjour,
    Il est bien évident que TotalEnergie et d’autres font du greenwashing à outrance, par exemple quand il s’agit de défendre le développement de la méthanisation à grand coups de subventions d’Etat.
    Les faits sont là et les publications scientifiques qui prouvent l’écocidité au sens large de cette filière.
    Sincèrement,
    Collectif Scientifique National Méthanisation raisonnable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.