27 % des emplois sont fortement menacés par l’IA selon l’OCDE

  • Publié le: jeudi 13 juillet 2023

Plus d’un quart des emplois de l’OCDE reposent sur des compétences qui pourraient être facilement automatisées lors de la prochaine révolution de l’intelligence artificielle, et les travailleurs craignent de perdre leur emploi à cause de l’IA, a déclaré l’OCDE le 11 juillet.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est un bloc de 38 membres, composé principalement de pays riches, mais aussi d’économies émergentes comme le Mexique et l’Estonie.

Jusqu’à présent, rien n’indique que l’émergence de l’IA ait un impact significatif sur l’emploi, mais cela peut s’expliquer par le fait que la révolution n’en est qu’à ses débuts, a déclaré l’OCDE.

Les emplois les plus exposés au risque d’automatisation représentent 27 % de la main-d’œuvre en moyenne dans les pays de l’OCDE, les pays d’Europe de l’Est étant les plus exposés, indique l’organisation basée à Paris dans ses Perspectives de l’emploi 2023.

Les emplois les plus menacés sont ceux qui font appel à plus de 25 des 100 compétences et aptitudes que les experts en IA considèrent comme pouvant être facilement automatisées.

Trois travailleurs sur cinq craignent de perdre leur emploi au profit de l’IA au cours des dix prochaines années, a constaté l’OCDE dans une enquête réalisée l’année dernière. L’enquête a porté sur 5 300 travailleurs dans 2 000 entreprises des secteurs manufacturier et financier de sept pays de l’OCDE.

L’enquête a été réalisée avant l’émergence fulgurante de ChatGPT.

Malgré l’inquiétude suscitée par l’avènement de l’IA, deux tiers des travailleurs travaillant déjà avec elle ont déclaré que l’automatisation avait rendu leur travail moins dangereux ou moins fastidieux.

« L’impact de l’IA sur le lieu de travail et la question de savoir si les avantages l’emporteront sur les risques dépendront des mesures que nous prendrons« , a déclaré le secrétaire général de l’OCDE, Mathias Cormann, lors d’une conférence de presse.

« Les gouvernements doivent aider les travailleurs à se préparer aux changements et à profiter des opportunités que l’IA va leur offrir« , a-t-il poursuivi.

Les salaires minimums et la négociation collective pourraient contribuer à atténuer la pression que l’IA pourrait exercer sur les salaires, tandis que les gouvernements et les autorités de réglementation doivent veiller à ce que les droits des travailleurs ne soient pas compromis, a déclaré l’OCDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE, un levier puissant pour renforcer la diversité

    La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est devenue un pilier incontournable dans le monde des affaires, marquant un changement significatif dans la manière dont les entreprises interagissent avec la société. Au-delà de ses implications environnementales et éthiques, la RSE joue

le Coin ESS