Apple fait passer ses fournisseurs au vert

  • Publié le: vendredi 13 juillet 2018

Plus que jamais, l’entreprise américaine Apple investit dans la transition écologique en adoptant les énergies renouvelables comme nouvelle source d’alimentation pour sa production. Une nouvelle étape vient d’être franchie avec la création d’un fonds qui servira à financer la transition de ses fournisseurs chinois vers les énergies renouvelables.

Apple s’affiche comme l’une des entreprises les plus investies dans la transition énergétique. Au mois d’avril dernier, l’entreprise avait déjà annoncé qu’elle parvenait désormais à fonctionner à 100% grâce aux énergies renouvelables pour l’approvisionnement électrique de ses bureaux, de ses centres de recherche mais aussi de ses boutiques.

Mais la célèbre marque à la pomme va désormais plus loin en demandant à ses fournisseurs chinois de s’engager avec elle dans la transition énergétique. Pour cela, Apple a lancé conjointement avec dix fournisseurs un fond vert qui servira à financer un approvisionnement électrique propre. Dans un premier temps, le fond vert d’Apple sera doté de 300 millions de dollars, qui seront investis sur quatre années pour adapter les différents réseaux de production Apple en Chine.

L’ambition affichée est claire : produire au moins 1 GW d’électricité verte. Pour atteindre cet objectif ambitieux, Apple et ses fournisseurs prévoient de déployer des solutions solaires et éoliennes en aménageant notamment les différents bâtiments de production répartis sur le territoire chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Un ours polaire famélique devant la Bourse de Paris

    Afin de sensibiliser la population à la nécessité de l’investissement responsable, une association a installé une reproduction d’un ours polaire famélique devant la Bourse de Paris.  L’ours polaire, devenu le symbole du dérèglement climatique suite à la diffusion d’une image