Les investisseurs font pression sur TotalEnergies pour qu’elle s’aligne sur l’accord de Paris

  • Publié le: mercredi 13 avril 2022

Un groupe d’investisseurs basés aux Pays-Bas a déposé une résolution avant l’assemblée générale des actionnaires de TotalEnergies du 25 mai pour exiger que les objectifs d’émissions de la major pétrolière française soient conformes à l’Accord de Paris sur le climat.

L’accord de l’ONU, conclu à Paris en décembre 2015, demande à ses signataires de limiter collectivement les émissions de gaz à effet de serre pour maintenir la hausse de la température « bien en dessous » de 2,0 degrés Celsius au cours de ce siècle.

Il a également promis que les pays « poursuivraient leurs efforts » pour maintenir la hausse en dessous de 1,5 ° C, ce qui, selon les scientifiques, aiderait à éviter certains des effets les plus catastrophiques du réchauffement climatique, bien qu’ils disent également que le temps est presque écoulé pour essayer de respecter cette limite.

« Malgré des améliorations, TotalEnergies n’a pas répondu aux attentes des investisseurs concernant l’alignement de ses objectifs de réduction sur l’Accord de Paris« , a déclaré le 13 avril le groupe de 11 investisseurs, représentant environ 0,8% du capital de la société, dans un communiqué.

Inquiétudes quant au recul des efforts du fait de l’invasion de l’Ukraine

Bas Bijleveld, conseiller principal en investissement responsable et gouvernance chez le gestionnaire d’actifs MN, dirige l’initiative de résolution.

« Avec cette résolution d’actionnaires, nous encourageons l’entreprise à devenir le premier géant pétrolier et gazier dont les objectifs pour 2030 sont complètement alignés à 1,5 degré et à être un exemple pour les autres acteurs du secteur« , a-t-il déclaré.

Alors que l’inquiétude grandit en matière de sécurité énergétique quant au fait que l’invasion de l’Ukraine par la Russie sapera les efforts d’élimination progressive des combustibles fossiles, les propriétaires d’actifs gérant plus de 10 400 milliards de dollars la semaine dernière ont exhorté les gouvernements à rester concentrés sur le besoin d’énergie renouvelable, et non sur les combustibles fossiles.

Aux Pays-Bas, la pression exercée sur les grandes sociétés énergétiques pour qu’elles passent à des carburants à faible émission de carbone s’est intensifiée le mois dernier lorsqu’un tribunal a ordonné au géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell d’approfondir considérablement les réductions d’émissions de gaz à effet de serre prévues.

Cette décision historique pourrait déclencher des poursuites judiciaires contre des sociétés énergétiques du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE : une priorité pour les entreprises

    Les entreprises ne peuvent plus ignorer les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance qui accompagnent leurs activités. C’est pourquoi nombre d’entre elles articulent leur politique autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) afin de contribuer aux enjeux du développement

le Coin ESS