Les sapins de Noël aussi sont recyclés

  • Publié le: mercredi 13 janvier 2016

Noël est passé, et l’heure est venue de dire au revoir au sapin. Dans de nombreuses communes de France, les habitants ne laissent plus leurs sapins sur le trottoir pour être ramassés et détruits. Des points de collecte se généralisent pour mettre en place le recyclage des conifères.

Grâce au recyclage, les communes ont trouvé un bon moyen de se débarrasser intelligemment des sapins, tout en faisant un geste pour la planète. Dans les points de collecte, les particuliers apportent leurs sapins en ayant pris soin d’en retirer toutes les décorations. Les services municipaux peuvent ensuite procéder au broyage des arbres. Tout est récupéré et constitue alors un « broyat » qui sera utilisé par les jardiniers municipaux.

Le broyat de sapins est trop acide pour servir de compost, mais il permet d’entretenir les espaces verts: on le répand au pied des plantations pour faire un « paillage », une couche de protection contre le froid qui limite aussi l’évaporation de l’eau. Et à cause de son acidité, ce paillage limite la pousse de mauvaises herbes. Autant d’avantages qui ont séduit les communes. Autre point positif : le coût très faible de l’opération puisque les habitants apportent gratuitement leurs sapins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les énergies renouvelables séduisent la grande distribution

    En France, les enseignes de grande distribution multiplient les initiatives pour déployer les énergies renouvelables. Grâce aux nouvelles technologies qui favorisent l’auto-consommation, les enseignes investissent désormais dans une électricité bas-carbone. Les grandes enseignes de la distribution veulent, elles aussi, faire

le Coin ESS

  • Le financement participatif progresse en France

    D’après le dernier bilan de l’association Financement Participatif France, la finance responsable progresse en France. Les investisseurs français ont encore été plus nombreux en 2019 à y adhérer. Un élan qui s’explique en partie par l’engouement autour des énergies renouvelables.