Dieselgate : le procès de Volkswagen s’est ouvert en Allemagne

  • Publié le: mercredi 12 septembre 2018

Il y a trois ans, le scandale du dieselgate éclatait et mettait à jour les trucages réalisés par Volkswagen sur ses véhicules à diesel. Le procès du constructeur automobile vient de commencer, lundi dernier en Allemagne.

Le tribunal régional de Brunswick, en Allemagne, a la charge de tirer au clair l’affaire du dieselgate. Depuis lundi 10 septembre, le constructeur allemand Volkswagen doit y répondre de plusieurs accusations. Et le procès doit revenir sur la responsabilité de Volkswagen dans le trucage des résultats de tests sur les émissions de CO2 de ses moteurs diesel. Il est notamment reproché à l’entreprise de ne pas avoir informé les marchés financiers et d’avoir causé de grosses pertes à ses actionnaires.

Plusieurs procédures lancées en Allemagne

Le procès Volkswagen s’annonce comme un véritable marathon judiciaire. Il devrait durer jusqu’en 2019, et son calendrier détaillé reste encore à définir. Par ailleurs, les actionnaires réclament 9 milliards d’euros d’indemnités au constructeur. De leur côté, les consommateurs allemands ont obtenu du gouvernement le droit d’ouvrir une procédure collective. Près de deux millions de propriétaires de Volkswagen pourraient ainsi se retourner contre le constructeur pour obtenir des dédommagements. En parallèle, d’autres tribunaux allemands ont également lancé des poursuites contre le groupe automobile au motif de fraude, de publicité mensongère ainsi que de manipulation de cours de Bourse. La décision du tribunal de Brunswick sera donc suivie de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux