France : un navire condamé pour pollution

  • Publié le: mardi 11 décembre 2018

L’armateur d’un navire de croisière vient d’être condamné par la justice française. Il devra payer une amende de 100 000 euros pour avoir transgressé les normes antipollution. C’est une première en France.

Pour la toute première fois, la justice française a condamné un navire pour cause de non respect des normes antipollution. L’Azura est un navire de croisière qui fonctionne grâce au fioul comme de nombreux navires de son genre. Au cours d’un contrôle, la teneur en soufre du fioul a dépassé le taux autorisé par les autorités françaises. La justice a donc condamné l’armateur du navire, l’entreprise Carnival qui est leader dans le domaine des croisières, ainsi que son capitaine. L’amende a été fixée au montant de 100 000 euros.

Cette mesure inédite a été saluée par plusieurs associations de défense de l’environnement. Depuis plusieurs années déjà, les associations pointent régulièrement du doigt la pollution importante émise par le secteur maritime. Ce dernier a encore du mal à s’engager sur la voie de la transition énergétique, et les croisiéristes sont encore trop peu nombreux à vouloir investir dans des solutions alternatives pour le fonctionnement de leurs navires. La décision de la justice française, qui permet de créer un précédent, envoie un signal clair en faveur des normes antipollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec