Le Club Green IT accueille six nouveaux membres

  • Publié le: vendredi 11 décembre 2015

Fondé l’année dernière, le Club Green IT rassemble plusieurs entreprises françaises pour travailler à la mise en œuvre d’un « numérique responsable ». Mercredi 9 décembre, le groupe a annoncé que six entreprises allaient le rejoindre : la SNCF, Renault, IT-CE, Solocal Group, le groupe La Poste et Pôle Emploi.

Depuis sa création en 2014, le Club Green IT affiche une ambition simple : mettre en commun les idées et l’expérience de chaque entreprise-membre pour réduire l’empreinte environnementale et sociale des systèmes d’information au sein des entreprises. Pour cela, une large démarche collaborative a été mise en œuvre afin d’imaginer de nouveaux modèles opérationnels et lister les bonnes pratiques qui donnent les meilleurs résultats sur le terrain. En un an de travail commun, le groupe a déjà réussi à publier un rapport listant les 60 idées à mettre en pratique en priorité. Autre document qui est le fruit de leur travail : un rapport des 115 bonnes pratiques pour l’éco-conception des sites web. Et dans une démarche de responsabilité citoyenne, ces documents sont disponibles librement sur internet.

Avec les nouvelles entreprises qui viennent de le rejoindre, le Club Green IT va encore gagner en poids et en visibilité, deux atouts qui permettront à ses idées de se répandre plus facilement et de convaincre plus d’entreprises de s’engager dans cette transition nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly