Microsoft entend devenir une entreprise zéro déchet d’ici 2030

  • Publié le: mardi 11 août 2020

Microsoft s’est fixé de grands objectifs axés sur l’environnement et prévoit de les atteindre au cours des 10 prochaines années. L’entreprise mettra notamment en place des « centres circulaires » pour réutiliser et recycler ses serveurs.

En plus d’atteindre d’être négatif en carbone d’ici 2030, le géant de la technologie a révélé vouloir également avoir des emballages et des opérations zéro déchet dans la même année.

L’entreprise a répertorié les étapes qu’elle entend entreprendre pour y parvenir, notamment la construction de « centres circulaires » dans ses datacenters fournissant les services Azure et Microsoft 365.

Ces installations permettront à Microsoft de trier, de réutiliser ou de recycler les équipements électroniques sur place, au lieu de les envoyer à des recycleurs tiers.

Microsoft sommée de s’attaquer à la durée d’utilisation

Les serveurs des datacenters n’ont qu’une durée de vie de cinq ans et peuvent entraîner de nombreux déchets électroniques. Microsoft a piloté un centre circulaire test à Amsterdam et, sur la base de cette période, s’attend à ce que ses installations augmentent la part de réutilisation de ses serveurs et composants jusqu’à atteindre 90% d’ici 2025.

Microsoft installera des centres de recyclage dans ses nouveaux datacenters majeurs avant d’en créer dans ceux déjà existants.

Cette mesure ne concernera cependant que les déchets sortant des bureaux de Microsoft – les déchets générés par ses produits électroniques sont un problème beaucoup plus important.

Les critiques ont exhorté Microsoft et d’autres géants de la technologie à concevoir leurs produits pour une utilisation plus longue et à collecter les appareils qu’ils vendent pour les réutiliser et les recycler.

Microsoft a également été critiqué pour s’être opposé aux lois sur le « droit de réparer » qui obligeraient les entreprises technologiques à rendre leurs produits plus faciles et moins coûteux à réparer.

« Nous nous engageons à accroître la réparabilité de nos produits et à fournir aux consommateurs un accès à des services de réparation pratiques, efficaces et sûrs. La législation proposée compromettrait l’innovation, la concurrence et la protection des consommateurs, y compris l’exposition aux risques de sûreté, de sécurité et de confidentialité », a expliqué un porte-parole de Microsoft.

Cap sur les plastiques à usage unique

En plus de construire des centres circulaires, Microsoft s’est engagé à cesser d’utiliser des plastiques à usage unique pour l’emballage de tous ses produits primaires et informatiques d’ici 2025. Ce faisant, le géant de l’informatique espère cesser de contribuer au problème croissant de déchets plastiques. « Environ 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, dont 50% sont utilisées une seule fois. Et la moitié de ces déchets plastiques provient des emballages », écrit Microsoft dans son annonce.

L’entreprise a également promis d’améliorer ses efforts de numérisation des données sur les déchets, afin de mieux comprendre l’impact de ses décisions opérationnelles et d’évaluer plus précisément ses progrès.

Enfin, Microsoft a réalisé un investissement de 30 millions de dollars auprès de Closed Loop Partners, une société de capital-risque connue pour ses investissements dans des biens de consommation durables et des technologies de recyclage avancées.

Microsoft a terminé son communiqué en admettant que zéro déchet est un objectif ambitieux, mais qu’il est également nécessaire de s’y employer :

« Le zéro déchet est un objectif ambitieux, mais réduire au minimum notre propre empreinte de déchets est essentiel pour préserver les ressources naturelles et réduire les émissions de carbone associées aux déchets afin de garantir que nos économies et nos sociétés prospèrent pour les générations à venir.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces