Le Parlement européen demande l’interdiction de l’élevage en cage et du gavage au foie gras

  • Publié le: vendredi 11 juin 2021

Le Parlement européen a appelé l’Union européenne à mettre fin à l’élevage d’animaux en cage et à interdire le gavage des canards et des oies pour produire du foie gras.

L’assemblée de l’UE a approuvé un rapport demandant à la Commission européenne de proposer une législation pour éliminer progressivement l’utilisation des cages dans l’élevage d’animaux de l’UE, peut-être d’ici 2027.

Le vote consultatif a été suscité par une initiative citoyenne qui a recueilli 1,4 million de signatures.

L’élimination devrait être basée sur les différents besoins de chaque espèce, a déclaré le Parlement.

Il a également demandé à la Commission de proposer une interdiction du gavage « cruel et inutile » des canards et des oies, qui est fait pour engraisser le foie des oiseaux pour le foie gras.

« Agir pour améliorer le bien-être des animaux est un impératif éthique, social et économique », a déclaré la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

La Commission devrait proposer une interdiction, qui nécessiterait ensuite l’approbation des États membres de l’UE et du Parlement. Elle révise actuellement la législation du bloc sur le bien-être animal.

Des retards malgré des normes très élevées

Les normes de l’UE en matière de bien-être animal sont parmi les plus élevées au monde, y compris des restrictions déjà imposées à certains élevages en cage. Il a interdit les cages des élevages en batterie pour les poules en 2012, tout en autorisant les cages « meublées » qui offrent plus d’espace et de fonctionnalités telles que des perchoirs. Des pays comme l’Autriche et le Luxembourg ont interdit toutes les cages à poules, tandis que d’autres pays prévoient de le faire au cours de cette décennie.

Pourtant, plus de 90 % des lapins d’élevage de l’UE sont logés dans des cages, et en 2019, la moitié des poules pondeuses étaient gardées dans des cages, a déclaré le Parlement. Le Parlement a déclaré qu’il y avait de « graves préoccupations » concernant les conditions d’élevage où les animaux manquent d’espace pour se tenir debout ou se retourner.

Le Parlement a déclaré que l’UE devait également garantir que les agriculteurs disposent d’un soutien financier suffisant pour les aider à investir dans des normes de bien-être plus élevées. Les produits animaux importés dans l’UE devraient également être conformes aux normes du bloc, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La Poste signe 10 accords en 2 ans pour installer des CSE

    En moins de 2 ans, La Poste a signé 10 accords collectifs encadrant la mise en place de Comités Sociaux et Economiques (CSE), qui seront installés avant le 31 octobre prochain. Cette étape importante vise à transformer le dialogue social

le Coin ESS