Nissan arrête les voitures diesel en Europe

  • Publié le: vendredi 11 mai 2018

Le constructeur japonais Nissan a annoncé officiellement qu’il allait arrêter la commercialisation de ses véhicules diesel en Europe. Sa décision est motivée par la progression des ventes des véhicules électriques ainsi que par les législations de plus en plus contraignantes vis-à-vis des voitures diesel.

C’est une nouvelle qui ne trompe pas : le secteur automobile est actuellement en pleine mutation. Et les constructeurs automobiles sont nombreux à s’y préparer. Alors que Toyota a déjà annoncé en mars dernier qu’il comptait arrêter de vendre des voitures diesel en Europe dès l’année 2018, c’est au tour de Nissan d’adopter la même stratégie.

Nissan a annoncé qu’il comptait stopper la commercialisation de véhicules diesel en Europe, sans toutefois communiquer sur une date précise. D’après le constructeur, le diesel séduit de moins en moins les automobilistes, et il essuie un recul des ventes qui remet aujourd’hui son avenir en question. Or l’Europe était déjà un cas à part : l’Europe est le premier marché pour la vente de véhicules diesel dans le monde.

Pour remplacer le diesel, Nissan fait le pari de l’électrique : depuis la sortie de la Nissan Leaf en 2010, le constructeur est leader sur le marché des véhicules électriques. Et il ne compte pas s’arrêter là : Nissan a annoncé sa volonté d’augmenter par six ses ventes annuelles de voitures électriques à l’horizon 2022/2023.

Dans le sillage de Toyota et Nissan, les constructeurs français devraient eux aussi bientôt annoncer un abandon progressif du diesel. La transition énergétique se prépare chez Renault et PSA, qui doivent participer à un groupe de travail mené par Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, autour des alternatives au diesel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement