Les réseaux sociaux, booster de visibilité pendant la campagne ?

  • Publié le: lundi 11 avril 2022

Plus que jamais, la campagne présidentielle française se joue sur les réseaux sociaux, que ce soit via Youtube, Twitch, Instagram, ou encore sur Tiktok. Ce sont des espaces idéaux pour séduire les électeurs à moindre coût et sans limite de temps.

Les tendances des réseaux sociaux sont analysées par une société appelée Favikon, en établissant un classement des hommes politiques français sur les réseaux sociaux.

Trois candidats se détachent : Emmanuel Macron, Eric Zemmour, et Jean-Luc Mélenchon qui est en tête.

« C’est une campagne où les sujets les plus radicaux ont fait beaucoup plus d’engagement que les autres. On l’a vu avec Zemmour et Mélenchon. Ça fait six mois qu’ils sont dans notre classement. Ils ont tous les deux été premiers, l’un après l’autre« , explique Jérémy Boissinot, PDG de Favikon.

« Les réseaux sociaux leur permettent de toucher toutes les catégories de la population. S’ils veulent toucher une catégorie professionnelle, par exemple, il y a Linkedin. Pour toucher les jeunes, nous avons Tiktok, et si nous voulons toucher le grand public, c’est Facebook. Alors aujourd’hui, il y a toute une panoplie d’outils à disposition des candidats pour se faire connaître sur les réseaux », a ajouté Jérémy Boissinot.

D’autres candidats n’ont pas trouvé leur place sur ces plateformes, ce sont d’ailleurs ceux qui sont arrivés avec moins de 5% des voix à l’issue du premier tour.

Jérémy Boissinot par le fait que « les candidats plus traditionnels, comme Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, ou encore Yannick Jadot, n’ont pas vraiment réussi à s’imposer, car leur contenu n’a pas suscité d’intérêt sur les réseaux sociaux. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS