L’écologie n’est pas l’ennemie de l’économie

  • Publié le: vendredi 11 mars 2016

Un rapport dévoile par l’OCDE démontre que les législations environnementales mises en place n’ont pas freiné la compétitivité des entreprises, contrairement à ce qu’on pourrait croire.

C’est une question soulevée avec de plus en plus souvent depuis la crise économique qui a tant fragilisé les marchés : la législation verte est-elle un frein au développement des entreprises ? Si beaucoup de chefs d’entreprise et d’expert ont souligné cette hypothèse, elle est aujourd’hui balayée par une étude menée par l’OCDE. En étudiant les exportations de 23 pays avancés et de six pays émergeants sur ces dernières années, l’organisation a réussi à prouver que les réglementations strictes de dégradaient pas la compétitivité des entreprises. Pour les experts, la réglementation écologique est un critère trop faible pour être déterminant dans le développement de marchés. Il ne peut donc pas être tenu pour responsable d’éventuelles baisses de part de marché. Cela implique aussi que les pays émergeants peuvent augmenter leur législation environnementale sans crainte de perdre leurs avantages commerciaux.

Selon le rapport de l’OCDE, seuls les secteurs les plus polluants, comme la chimie et la sidérurgie, sont pénalisées par les législations environnementales. Mais cette tendance reste un cas isolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec