EDF se fait prendre pour publicité mensongère

  • Publié le: lundi 11 janvier 2016

C’était une des entreprises partenaires de la COP 21, mais le partenariat ne suffit pas à faire accepter n’importe quelle publicité. EDF vient de se faire épingler par le Jury de Déontologie Publicitaire. En cause : deux slogans publicitaires qui prêtent à confusion.

Lorsque le Réseau Sortir du Nucléaire a déposé plainte contre EDF, en septembre dernier, c’était pour mettre au clair deux slogans qui étaient, d’après l’association, de nature à tromper le public : « EDF, partenaire officiel d’un monde bas-carbone » et « Aujourd’hui, 98% de notre électricité produite en France est sans CO2 ». Ce deuxième slogan a particulièrement fait bondir les représentants de l’association, puisqu’il fait référence à l’électricité produite par l’exploitation de centrales nucléaires. Une information qui n’apparait pas du tout dans le slogan.

En statuant contre EDF, le JDP a estimé que les informations données hors contexte ne permettaient pas au public de comprendre clairement ce qui était en jeu. Un revers de taille pour EDF, d’autant que ce n’est pas la première fois que l’entreprise se fait reprendre par le JDP pour des campagnes publicitaires trompeuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly