EDF se fait prendre pour publicité mensongère

  • Publié le: lundi 11 janvier 2016

C’était une des entreprises partenaires de la COP 21, mais le partenariat ne suffit pas à faire accepter n’importe quelle publicité. EDF vient de se faire épingler par le Jury de Déontologie Publicitaire. En cause : deux slogans publicitaires qui prêtent à confusion.

Lorsque le Réseau Sortir du Nucléaire a déposé plainte contre EDF, en septembre dernier, c’était pour mettre au clair deux slogans qui étaient, d’après l’association, de nature à tromper le public : « EDF, partenaire officiel d’un monde bas-carbone » et « Aujourd’hui, 98% de notre électricité produite en France est sans CO2 ». Ce deuxième slogan a particulièrement fait bondir les représentants de l’association, puisqu’il fait référence à l’électricité produite par l’exploitation de centrales nucléaires. Une information qui n’apparait pas du tout dans le slogan.

En statuant contre EDF, le JDP a estimé que les informations données hors contexte ne permettaient pas au public de comprendre clairement ce qui était en jeu. Un revers de taille pour EDF, d’autant que ce n’est pas la première fois que l’entreprise se fait reprendre par le JDP pour des campagnes publicitaires trompeuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le congé parental commence à s’imposer

    Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à déployer le principe de congé parental généralisé aux deux parents. Une initiative qui prend de l’avance sur les dispositions légales, et qui vise à favoriser l’égalité hommes-femmes en entreprise. En

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.