PSA, bon élève en matière de RSE

  • Publié le: mardi 10 novembre 2015

L’agence de notation Carbon Disclosure Project vient de dévoiler la semaine dernière ses résultats en matière de RSE, et le groupe PSA-Citroën y décroche la note maximale de 100/100 pour la transparence de ses informations. Une nouvelle qui réjouit le constructeur français alors même que le secteur automobile est secoué par le scandale Volkswagen.

L’agence Carbon Disclosure Project est spécialisée dans l’évaluation des engagements RSE des entreprises, tout spécialement dans les domaines liés à l’environnement. Les actions RSE sont jugées pour leur qualité selon une liste précise de critères. A l’issu de l’étude, deux classements sont édités : celui pour la transparence des informations (où PSA a obtenu la note maximale) et celui pour l’efficacité des démarches entreprises (où le groupe français obtient A-, la deuxième meilleure note décernée). Karine Hillaireau, la responsable RSE de PSA, s’est félicitée de ces très bons résultats qui viennent saluer un engagement pris de longue date par le constructeur.

PSA en a profité pour rappeler son prochain objectif : diminuer de 30% les émissions de CO2 de ses véhicules d’ici 2015. Une ambition plus que jamais d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly