Noteo aide les consommateurs à mieux choisir

  • Publié le: mardi 10 novembre 2015

Comment être un consommateur responsable ? Si la population française est de plus en plus sensibilisée aux actions en faveur de l’environnement, elle est aussi très attachée à la notion de transparence pour sa consommation quotidienne. Une nouvelle application, Noteo, vient de voir le jour et se propose d’accompagner les consommateurs dans leurs choix en notant les produits du commerce.

Noteo s’inscrit dans la nouvelle tendance en matière d’application : l’accompagnement ludique des clients pour une consommation éclairée. Avec déjà plus de 60 000 répertoriés, Noteo se veut un annuaire de référence pour tous ceux qui préparent leurs courses. Chaque produit enregistré est noté selon quatre critères : la santé (analyse nutritionnelle, toxicologie des ingrédients, présence de labels), l’environnement (impact sur la biodiversité, politique du fabricant en matière d’impact écologique), le social (droits des travailleurs, commerce équitable) et enfin le budget (estimation du coût réel du produit).

Grâce à ce système de notation, l’application apporte au consommateur toutes les informations utiles et fiables pour faire ses choix et consommer responsable. L’encadrement de cette notation est assuré par une équipe d’experts. Un argument qui devrait rassurer les consommateurs sur cette démarche de transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly