Lightyear présente sa voiture solaire

  • Publié le: mercredi 10 juillet 2019

La société néerlandaise Lightyear a présenté, le 25 juin dernier, sa première voiture solaire. Ce véhicule baptisé Lightyear One propose une alternative aux voitures électriques grâce à sa capacité de propulsion sur de plus longues distances.

Le prototype d’avion suisse Solar Impulse avait ouvert la voie à une mobilité solaire. Et c’est désormais l’industrie automobile qui prend le relais. Lightyear est une entreprise néerlandaise spécialisée dans la mobilité durable. Elle vient de présenter un concept car innovant. Le projet, baptisé Lightyear One, est une voiture propulsée grâce à l’énergie solaire.

Pour ses concepteurs, elle se pose en alternative directe aux véhicules électriques. D’après eux : “L’objectif principal de notre voiture est de combler les lacunes des voitures électriques. Les études ont montré que l’autonomie et le manque d’option de recharge sont les principales préoccupations des consommateurs qui envisagent de se procurer une voiture électrique.”

Une voiture solaire aussi rechargeable sur secteur

L’entreprise a mis deux ans à mettre son prototype au point. Son toit et son capot sont recouverts avec 5 mètres carrés de cellules photovoltaïques. Ces dernières sont intégrées dans un verre sécurité pour optimiser la captation de l’énergie solaire. La batterie offre une autonomie bien supérieure aux voitures électriques : 725 km d’après son constructeur. Autre atout : la batterie peut aussi être rechargée par courant, sur une prise standard de 230 V.

Lightyear a déjà vendu les cent premiers exemplaires de leur voiture solaire. Les véhicules seront livrés début 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • SCNF : abandon du glyphosate avant 2021

    La SNCF a annoncé, par la voix de son PDG Guillaume Pepy, qu’elle allait stopper son usage du glyphosate. L’entreprise ferroviaire compte mettre en œuvre des alternatives avant 2021. C’est une annonce qui a son importance. En France, le recours

le Coin ESS