Egalité femmes-hommes : La Poste bon élève en matière d’égalité professionnelle

  • Publié le: mercredi 10 juin 2020

Le Groupe La Poste, qui compte plus de 52 % de femmes parmi ses effectifs, figure parmi les bons élèves en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Le bon score obtenu dans l’index d’égalité par l’entreprise publique reflète un dialogue social mené depuis des années en interne.

En matière d’égalité entre les femmes et les hommes, les actions et mesures du Groupe La Poste mises en place depuis plusieurs années semblent avoir porté leurs fruits. L’index d’égalité de l’entreprise, un outil de mesure mis en place en 2018 par la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, avait ainsi atteint 94/100 lors de la première vague de communication des résultats l’année dernière. Un bon score,  au-dessus du minimum de 75/100 exigé par l’Etat.

Plus 50% de femmes chez les cadres, la parité chez les cadres supérieurs d’ici 2025

Ce résultat s’explique par les bonnes performances du groupe sur les cinq indicateurs qui composent l’index. L’écart de rémunération entre les hommes et les femmes est faible : il se portait ainsi à 0.1 %. Les chances d’augmentation sont plus grandes de 3,5 % pour les femmes que pour les hommes, alors que l’écart concernant les opportunités de promotion est seulement de 0,10% en faveur des hommes. De plus, 100% des femmes de retour de congé maternité ont bénéficié des augmentations perçues pendant leur absence. Enfin, trois femmes figurent au palmarès des dix plus hautes rémunérations. Ces résultats concrets sont la conséquence d’un dialogue social nourri entre la direction et les représentants syndicaux dans la mise en œuvre de l’égalité professionnelle.

Pour La Poste, qui compte en son sein 52,4% de postières et plus de 50,9% de femmes chez les cadres, l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes est devenue un enjeu majeur en matière de gestion des ressources humaines. Avec, pour objectif, de « rendre économiquement et socialement évidente la présence de femmes dans tous les secteurs y compris le numérique et à tous les échelons de l’entreprise, y compris les plus élevés », selon le PDG du Groupe La Poste Philippe Wahl. Dans une tribune publiée en juin 2019, le dirigeant avait affirmé l’ambition de l’entreprise : atteindre la parité chez les cadres supérieurs en 2025 contre 38,2% aujourd’hui. Et rappelé à cette occasion les moyens pour y parvenir : « créer des vocations, lutter contre l’autocensure, participer aux combats pour l’égalité et l’émancipation des femmes ».

Outre la parité parmi ses cadres dirigeants, La Poste souhaite également atteindre 50% de femmes parmi la 6e promotion de son programme French IoT, qui accompagne et soutient les startups dans le développement de services connectées innovants. La Poste est également partenaire fondateur de la fondation Femmes@Numérique qui promeut la place des femmes dans le secteur du digital. Un sujet porté avec conviction par Nathalie Collin, directrice générale adjointe en charge du numérique et de la communication.

Un dialogue social nourri entre la direction et les représentants syndicaux

La Poste a misé de longue date sur le dialogue avec les organisations syndicales représentatives du personnel afin de progresser en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes mais aussi pour lutter contre les violences sexuelles et sexistes. Parmi les actions mises en place, un module de formation des managers et des personnels des ressources humaines sur les préjugés et les discriminations, l’adaptation de la charge de travail pour les femmes enceintes et les temps partiels ou encore des propositions de mutation dans le cadre de violence familiale.

Le dernier accord en date, le 25 juillet 2019, entérine pour une durée de 3 ans l’engagement de la Poste vis à vis de trois domaines clés de l’égalité femmes-hommes : la part des femmes parmi les cadres supérieurs, la lutte contre le sexisme et les violences, mais aussi le renforcement de la mixité dans tous les métiers. L’accord, construit conjointement avec les organisations représentatives du personnel, a permis de définir des objectifs chiffrés dans les trois domaines, d’y associer des actions concrètes dont des mesures d’accompagnement pour les victimes de violences, et d’y allouer des financements.

La politique d’égalité femmes hommes au sein de La Poste a permis à l’entreprise de se hisser parmi les plus avancées en la matière. Une position conquise grâce à des engagements et à des actions concrètes que l’entreprise ambitionne de poursuivre et d’amplifier dans les prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces