L’Italie veut protéger ses travailleurs contre la menace de l’IA sur l’emploi

  • Publié le: mercredi 10 mai 2023

L’Italie a prévu 30 millions d’euros pour améliorer les compétences des chômeurs ainsi que des travailleurs dont les emplois pourraient être les plus menacés par les progrès de l’automatisation et de l’intelligence artificielle.

Selon le Fondo per la Repubblica Digitale (FRD), créé en 2021 par le gouvernement de Rome pour renforcer les compétences numériques des Italiens, 54% des 16-74 ans manquent de compétences numériques de base, contre 46% en moyenne dans l’Europe.

Le financement pour l’amélioration de la formation sera alloué de deux manières, a déclaré le FRD.

Sur ce total, 10 millions d’euros iront au renforcement des compétences de ceux dont les emplois risquent fort d’être remplacés en raison de l’automatisation et de l’innovation technologique.

Les 20 millions d’euros restants seront alloués pour aider les chômeurs et les personnes économiquement inactives à développer des compétences numériques qui amélioreraient leurs chances d’entrer sur le marché du travail, a déclaré le FRD.

Un large éventail d’emplois pourraient être menacés par l’automatisation, a déclaré le FRD, citant des secteurs tels que le transport et la logistique, les métiers administratifs, la production, les services et le secteur de la vente au détail.

La diffusion croissante de l’intelligence artificielle (IA) et de l’automatisation ainsi que le développement rapide d’outils tels que ChatGPT ont attiré l’attention des législateurs et des régulateurs dans plusieurs pays.

De nombreux experts affirment que de nouvelles réglementations sont nécessaires pour régir l’IA en raison de son impact potentiel sur la sécurité nationale et l’éducation, ainsi que sur l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les entreprises veulent réduire leur empreinte carbone

    Face à l’urgence climatique, les entreprises prennent conscience de leur rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De grandes entreprises multinationales aux startups innovantes, de nombreuses organisations adoptent des initiatives visant à réduire leur

le Coin ESS