L’économie collaborative, bientôt mieux encadrée en France ?

  • Publié le: mercredi 10 février 2016

Le député socialiste Pascal Terrasse a remis hier au premier ministre son rapport sur les enjeux des plateformes collaboratives. Ce rapport servira de base de travail pour définir l’encadrement légale de ces activités.

Avec désormais 8 français sur 10 qui ont déjà eu recours au moins une fois à des activités ou services relevant de l’économie collaborative, le gouvernement français se doit d’être attentif et de proposer un encadrement responsable. Jusqu’ici, si l’économie « traditionnelle » fait l’objet d’une législation précise et large, l’économie collaborative n’a pas encore été bien cernée par les législateurs. Le député Pascal Terrasse a donc fait 19 propositions dans son rapport afin de couvrir tous les aspects de cette nouvelle forme de travail : les règles fiscales, la protection pour les travailleurs, et une transparence assurée pour les consommateurs.

Si Le Bon Coin ou Airbnb sont les plus connues, il existe au total 276 plateformes collaboratives en France. Un nombre impressionnant qui explique pourquoi le gouvernement souhaite désormais s’investir sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec