Des voiliers pour transporter les marchandises

  • Publié le: lundi 9 novembre 2015

Pour répondre aux problématiques de transport des marchandises et de réduction du bilan carbone, de nombreuses initiatives ont vu le jour. L’une des plus originales est certainement TOWT, une entreprise qui permet de transporter les marchandises sur un bateau à voiles.

Le projet était osé : en 2009, le breton Guillaume Le Grand décide de fonder une société de transport pas comme les autres, qui permettra de livrer des marchandises sur un bateau à voiles. Six ans plus tard, l’entreprise est florissante, a engagé quatre personnes, et elle dessert maintenant plusieurs ports : Douarnenez, Lorient, Concarneau, Nantes, Royan, Paimbeuf et même Bordeaux. Avec le succès grandissant de l’entreprise, de nouveaux ports sont régulièrement ajoutés : depuis cette année, le voilier La Biche passe par le port de l’île d’Yeu, une véritable aubaine pour les petits producteurs locaux qui peuvent ainsi espérer toucher une plus grande clientèle en étendant leur secteur de vente.

Grâce à ce mode de transport très respectueux de l’environnement, le transport n’utilise pas de pétrole et ne rejette donc pas de CO2 dans l’air. Un bilan écologique qui fait figure d’exemple et prouve que des alternatives aux modes de transport traditionnels sont possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement