Un ours polaire famélique devant la Bourse de Paris

  • Publié le: mardi 9 octobre 2018

Afin de sensibiliser la population à la nécessité de l’investissement responsable, une association a installé une reproduction d’un ours polaire famélique devant la Bourse de Paris.

 L’ours polaire, devenu le symbole du dérèglement climatique suite à la diffusion d’une image représentant l’un d’entreeux affamé. La sculpture, a été positionnée devant la Bourse de Paris début octobre afin d’inciter la population à investir dans l’environnement.

C’est l’Association pour l’investissement responsable qui est derrière cette action.

Interviewé par France Info, Cyril, un gestionnaire de portefeuille financier explique « Vous pouvez exiger, que vos sous soient placés dans des fonds ou des sociétés de gestion qui appliquent des critères sociaux et environnementaux pour que vous obteniez des revenus tout en ayant bonne conscience. C’est un label exigeant, auquel on peut faire confiance. Davantage en France, d’ailleurs, qu’en Lituanie ou à Malte, par exemple… ».

 Le choix de la Bourse de Paris ne s’est pas fait au hasard. Le Forum pour l’investissement responsable rappelle que le véritable enjeu est d’expliquer l’intérêt de l’investissement responsable aux professionnels de la finance, qui doivent ensuite le proposer au catalogue de son entreprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly