La chaleur estivale pourrait être un « cauchemar » pour les Jeux de Tokyo

  • Publié le: mercredi 9 septembre 2020

Même si la pandémie COVID-19 ne devrait pas pour le moment empêcher les Jeux olympiques de Tokyo de se dérouler l’année prochaine, la chaleur estivale dans la capitale japonaise pourrait faire des Jeux « un cauchemar », a déclaré un conseiller du comité d’organisation.

Bien que le Japon ait connu un été doux cette année, Makoto Yokohari a déclaré que les températures d’un mois d’août typique – période pendant laquelle les Jeux auront lieu – constituent un dangereux mélange de chaleur et d’humidité.

Makoto Yokohari, professeur d’environnement et d’urbanisme à l’Université de Tokyo, a analysé des données remontant aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles et a déclaré qu’il avait constaté que pendant cette période, Tokyo avait eu la température moyenne et les précipitations les plus élevées de toutes les villes hôtes.

« Quand il s’agit de stress thermique ou de coup de chaleur, le problème n’est pas seulement la température mais aussi l’humidité », a déclaré Makoto Yokohari.

« Quand vous combinez les deux … Tokyo est un cauchemar. »

Températures les plus chaudes de l’année

Les températures en juillet, lorsque les Jeux olympiques devaient commencer avant que le nouveau coronavirus n’impose un report, étaient nettement plus fraîches que la moyenne du mois de juillet de ces cinq dernières années, qui était de 30,4 degrés.

Avec en août des sommets moyens atteignant 30,8 degrés et des creux à 24,2 au cours des 30 années de son étude, Makoto Yokohari a déclaré que les organisateurs devraient être préparés au pire.

La principale raison pour laquelle les températures ont été plus fraîches en juillet cette année était une saison des pluies prolongée, qui est souvent suivie par la période la plus chaude de l’année.

Makoto Yokohari a déclaré que c’était très inhabituel et que la saison des pluies à Tokyo se terminait habituellement vers le 20 juillet – trois jours avant le début des Jeux olympiques.

Changement de date impossible

Les Jeux olympiques de Tokyo de 1964 ont eu lieu en octobre, mais pour diverses raisons, y compris les accords télévisés et pour éviter un affrontement avec d’autres événements majeurs, le Comité international olympique (CIO) a souhaité que les dates de juillet soient conservées même après le report.

« Si nous pouvions planifier ces Jeux Olympiques en novembre, alors je suis sûr que la situation pourrait être bien meilleure, mais malheureusement le CIO maintenu sa position et conservé le mois de juillet ».

L’année dernière, en réponse à un été particulièrement chaud, le CIO a reconnu les problèmes que la chaleur de Tokyo entraînerait et a déplacé les épreuves de marathon et de marche dans la ville de Sapporo, située au nord du pays et réputée pour être plus fraîche.

Les derniers Jeux d’été ?

Avant que la pandémie de COVID-19 ne frappe, lutter contre la chaleur était le défi majeur pour les organisateurs des Jeux.

« Tokyo 2020 et tous les organisateurs japonais ne sont pas du tout optimistes quant à la météo estivale à Tokyo », a déclaré mardi le porte-parole de Tokyo 2020, Masa Takaya.

« Nous travaillerons en étroite collaboration avec les principaux partenaires pour lutter contre la chaleur. »

Avec la hausse des températures dans le monde entier, le professeur a déclaré que les Jeux de Tokyo pourraient changer la donne.

« Je dirais que Tokyo devrait être un marqueur de l’histoire des jeux car, à l’avenir, aucune ville au monde ne pourra plus accueillir les Jeux Olympiques en été », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • La RSE, une idée neuve en Arabie Saoudite

    L’Arabie Saoudite est confrontée à trois grands défis : diversifier son économie, offrir des opportunités d’emplois à un nombre croissant de diplômés, et maintenir la cohésion sociale et la stabilité dans le pays. Le gouvernement saoudien, pour répondre à ces