L’armée française investit dans l’énergie solaire

  • Publié le: lundi 9 septembre 2019

Florence Parly, la ministre des armées, vient d’annoncer la mobilisation de l’espace foncier de l’armée française pour un projet original. L’armée compte utiliser 2 000 hectares de terrains pour déployer des installations solaires et produire ainsi de l’énergie.

La transition énergétique concerne aussi les forces armées. C’est le message que Florence Parly, la ministre des armées, a souhaité faire passer. Et pour cause, la facture énergétique de l’armée française se chiffre à 840 millions d’euros en un an. De quoi encourager la sobriété énergique ainsi que l’essor des énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables sont justement au cœur d’un plan ambitieux présenté par la ministre, début septembre. La ministre a annoncé que l’armée allait mobiliser 2 000 hectares de terrains en faveur du projet interministériel baptisé “Place au soleil”. Ce projet sera déployé d’ici 2022. Les terrains mobilisés seront loués à des opérateurs afin que des panneaux photovoltaïques soient installés.

Pour aller plus loin dans sa transition énergétique, l’armée française envisage aussi d’investir dans d’autres solutions alternatives comme les véhicules hybrides et les carburants verts. En effet, les carburants représentent à eux seuls 75% de la facture énergétique de l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE : Hub One obtient la médaille d’or EcoVadis

    Hub One, opérateur de technologies digitales pour les entreprises, a obtenu la médaille d’or EcoVadis pour sa performance RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Avec une note de 74/100, le groupe dirigé par Guillaume de Lavallade améliore de 4 points son

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.