Amazonie : l’objectif des moins 10 % de déforestation n’est pas atteint

amazonie lobjectif moins 10 deforestation nest pas atteint - SocialMag
  • Publié le: lundi 9 août 2021

Au Brésil, la déforestation de la forêt amazonienne n’aurait diminué que de 4 à 5 % entre août 2020 et juin 2021, alors que le gouvernement prévoyait une réduction de 10 %. Le rapport officiel devrait être publié en novembre prochain, mais déjà, les défenseurs de l’environnement s’inquiètent de l’avenir de région, véritable « poumon de la Terre » et ne cessent de réclamer des budgets et du personnel pour les agences environnementales locales.

 

L’objectif n’a pas été atteint en Amazonie. Ce lundi 2 août 2021, Hamilton Mourao, le vice-président brésilien, a annoncé que le pays ne tiendrait pas les 10 % de réduction de la déforestation entre août 2020 et juillet 2021.

« Nous n’allons probablement pas remplir notre objectif de réduction de 10 % (de la déforestation). Je crois que ce sera plutôt autour de 4 à 5 %. C’est une réduction très faible, dérisoire, mais c’est mieux que rien », a-t-il annoncé à la presse.

 

Récoltes de données révélatrices

 

Les chiffres ne sont encore que des estimations. Le système de récolte des données officielles de la déforestation, Prodes, piloté par l’Institut National de Recherches Spatiales (INPE), ne livrera son verdict final qu’en novembre 2021.

Pour autant, un recul de 4 à 5 % marquerait un changement significatif par rapport à la période précédente. Entre août 2019 et juillet 2020, ce sont en effet quelques 10 851 km², qui ont été déboisés sur l’ensemble du territoire amazonien, soit une augmentation de 7 % par rapport à la période été 2018-été 2019.

Le Deter, un autre système de récolte de données, a quant à lui, révélé que la surface déboisée en Amazonie à augmenté de 17 % au premier semestre 2021, par rapport à 2020.

 

Entre engagement et réalité

 

Pourtant, dès le mois de mai 2020, le président brésilien Jair Bolsonaro avait été contraint d’accepter le déploiement de l’armée pour intercepter les déforestations illégales, et ainsi réduire cette éradication de la forêt amazonienne. En vain, puisque la déforestation n’a cessé d’augmenter : en juin 2021, elle a été au plus haut (4ème record mensuel consécutif) avec 1 062 km² déboisés.

« La première étape, dès cette année, c’est de mettre fin à l’augmentation de la déforestation au second semestre. Et à partir de l’en prochain, réduire la déforestation, faire baiser les chiffres », avait alors confié l’ancien ministre de l’Environnement, Ricardo Salles. D’après lui, lors de l’Accord de Paris sur le climat en 2015, « l’engagement du Brésil est de réduire à zéro la déforestation illégale d’ici 2030 ».

 

La déforestation et ses conséquences irréversibles

 

Parmi les conséquences d’une telle déforestation figure d’ailleurs l’augmentation des incendies, dont le nombre ne cesse d’augmenter, année après année (+28 % en juillet 2020 par rapport à juillet 2019), en partie à cause des agriculteurs qui brûlent les terres récemment déboisées pour y élever leurs troupeaux de bovins, et le nombre d’incendies.

Cristiane Mazzetti, qui travaille à l’Environnement et au Développement chez Greenpeace au Brésil, est plus pessimiste et craint que les feux augmentent davantage d’ici la fin de l’année « quand la végétation des zones déboisées récemment sera plus sèche et susceptible d’être brûlée illégalement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE : une priorité pour les entreprises

    Les entreprises ne peuvent plus ignorer les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance qui accompagnent leurs activités. C’est pourquoi nombre d’entre elles articulent leur politique autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) afin de contribuer aux enjeux du développement

le Coin ESS